Image - EN DIRECT : suivez la mobilisation du 10 octobre partout en France !

  • REVIVAL : le 10 octobre nous étions PARTOUT !

    Encore un immense BRAVO et MERCI aux organisateurs, bénévoles et manifestants des 60 manifestations nationales : merci au nom de ceux qui ne peuvent pas parler, merci d’éveiller les consciences et d’alerter sur les nombreuses dérives que comporte ce projet de loi !

    Nous sommes déterminés et nous ne lâcherons rien, jamais, jamais, jamais !!

  • Discours d’Albéric pour la clôture des mobilisations du 10 octobre 2020

    https://www.youtube.com/watch?v=sFC7RD-YrfI
    Vous avez répondu présents dans plus de 60 villes de France : MERCI !
    Aujourd’hui, nous l’avons vu, la jeunesse a choisi son combat : la jeunesse a décidé d’assumer ses responsabilités en s’engageant pour une société plus juste et plus fraternelle. La jeunesse entend prendre la tête d’un grand mouvement social pour la famille, premier lieu social de solidarité, comme nous avons pu le voir dans le confinement.
    Nous avons encore beaucoup de travail devant nous et sommes déterminés !
  • Discours de Ludo place Vendôme

    Devant les manifestants parisiens, c’est en donnant la parole aux français que Ludo rappelle qu’ils “attendent deux choses de l’exécutif : qu’il se concentre sur les urgences à commencer par la santé physique et économique et qu’il veille à l’unité de la société”. Au lieu de cela, le gouvernement se préoccupe en priorité de sujets hautement clivants et surtout pas urgents : évidemment il s’agit du projet de loi dit “bioéthique”.

    Alors que le CCNE a soutenu pendant de nombreuses années que l’enfant a bien besoin d’un père et d’une mère, il a cédé face à de puissants intérêts financiers, face aux lobbies du genre, face  à l’idéologie transhumaniste, face à des courants ultra-minoritaires militants extrémistes.

    Nous rappelons que priver volontairement un enfant d’un père est un problème éthique.

  • Ludo dans le 12h-13h de France 3 Picardie

    Dans son tour de France, face aux caméras, et notamment à Compiègne, Ludo insiste sur le fait qu’inscrire “sur l’acte de naissance que l’enfant naît de deux femmes, c’est instaurer une filiation mensongère. Un enfant peut tout à fait vivre heureux avec sa mère et sa belle-mère, mais on ne peut pas lui faire croire qu’il a deux mères : c’est aussi piétiner le sens de la maternité”.

  • France 3 Alsace parle de nous !

    Cette mobilisation à Strasbourg est l’occasion de redire notre opposition au droit à l’enfant à tous prix. Protéger le plus vulnérable est une priorité !

  • Marchons Enfants dans l’Express

    L’Express donne la parole à Ludo : “Avec la PMA sans père et sans motif médical, on détourne la médecine de sa finalité et on prive l’enfant du père toute sa vie et avant même sa conception. Il n’y a pas de droit à l’enfant. La médecine n’est pas là pour réaliser nos désirs”.

  • 60 villes au RDV pour défendre la filiation

    Bravo aux villes de Moulins, Strasbourg, Grenoble, Vienne, Lyon, Villefranche-sur-Saône, Valence, Saint-Etienne, Roanne, Clermont-Ferrand, Chambéry, Annecy, Le Puy, Dijon, Sens, Paray-le-Monial, Macon, Saint-Brieuc, Brest, Rennes, Vannes, Bourges, Chartres, Tours, Blois, Orléans, Châlons-en-Champagne, Nancy, Metz, Saint-Quentin, Lille, Compiègne, Amiens, Paris, Melun, Versailles, Puteaux,  Saint-Maur-des-Fossés, Bondy, Fort de France, Evreux, Le Havre, Cognac, Guéret, Périgueux, Bergerac, Bordeaux, Mont-de-Marsan, Dax, Pau, Bayonne, Niort, Limoges, Nîmes, Toulouse, Nice, Aix-en-Provence, Toulon, Gap, Nantes et Le Mans !

    Les générations à venir sont reconnaissantes de votre engagement !

  • Mobilisation saluée à Vannes sur Ouest France

     

  • Marchons Enfants sur France Info

    A là Une des informations, notre manifestation à la place de Vendôme !

  • 17h : fin des mobilisations nationales

    Nous avons été près de 60 villes à répondre à l’appel du collectif Marchons Enfants pour nous soulever contre ce projet de loi qui n’est autre qu’un condensé de mesures fondées sur l’idéologie du genre, sur le transhumanisme. Il a aussi une autre finalité : livrer le corps humain à l’avidité des marchés financiers.

    Ce projet de loi n’a rien de bio, ni d’éthique : il est anti-éthique ! Tout cela est fait sur le dos des personnes en souffrance de ne pas avoir d’enfants.