Image - Vu sur FranceTV info “Comment la Manif pour tous tente de se relancer”

Vu sur FranceTV info “Comment la Manif pour tous tente de se relancer”


Ce mouvement d’opposition au mariage gay a lancé lundi une initiative devant l’Union européenne pour définir le mariage comme “l’union d’un homme et d’une femme”.

Opposée au mariage gay, la Manif pour tous a perdu en 2013 la bataille en France, mais elle espère continuer le combat en Europe. Sa présidente, Ludovine de La Rochère, a lancé lundi 4 avril, une pétition de soutien à l’Initiative citoyenne européenne “pour le mariage et la famille” intitulée Maman, Papa & les enfants (document intégral ici, en anglais).

Ce texte réclame un règlement de l’Union européenne” définissant le mariage comme “l’union entre un homme et une femme” et la famille comme “fondée sur le mariage et la descendance”.  En vertu des règles de l’UE, si l’initiative recueille un million de soutiens émanant d’au moins 7 pays membres, la Commission européenne sera invitée à présenter une proposition législative en ce sens.

Cette initiative offre-t-elle une nouvelle tribune à la Manif pour tous, à un an de la présidentielle ?

Contactée par francetv info, Ludovine de La Rochère assure d’emblée que “cette initiative n’a rien à voir avec le calendrier français. Elle a été lancée par les citoyens de plusieurs pays européens : Royaume-Uni,  Slovaquie, France, Suède, Pologne, Croatie, Portugal et Hongrie”

Dans quel but ? “L’Union européenne n’est pas supposée s’occuper du mariage”, explique Ludovine de La Rochère, “mais dans les faits, elle a traité du mariage via des directives sur les questions transfrontalières. Ces différentes directives évoquent la famille avec des définitions qui ne sont pas cohérentes entre elles”. Et de poursuivre :

“Nous voulons une définition de la famille comme constituée d’un homme et d’une femme, qu’ils soit mariés et/ou qu’ils aient une descendance. Cette définition vise à ce que tous les Etats membres reconnaissent le couple homme/femme et qu’on ne cherche pas à imposer d’autres définitions du mariage.” Ludovine de la Rochère à FranceTV info.

Car les opposants au mariage gay refusent que le flou permette d’“imposer au niveau européen d’autres définitions du mariage que ‘l’union d’un homme et d’une femme'”. Concrètement, ils ne veulent pas que les couples de même sexe puissent exiger d’être reconnus comme mariés dans un pays qui n’a pas voté le mariage homosexuel (si deux hommes s’unissent en France, puis déménagent en Pologne, par exemple).

Dit plus savamment par la présidente de la Manif pour tous : “le principe de subsidiarité ne doit pas être mis à mal. La législation sur le mariage doit rester à un niveau national.”

Quels que soient les résultats, la Manif pour tous reprend la main. Même si elle est adoptée, l’initiative Maman, Papa & les enfants “ne changera rien pour les pays qui reconnaissent le mariage entre couples du même sexe”, dont la France, concède Ludovine de La Rochère. Mais son mouvement ne s’en cache pas : il entend, fort de ce type de succès, peser sur la présidentielle.

Il s’attribue ainsi le mérite d’avoir fait plier le gouvernement socialiste en 2014, avec l’abandon de la loi sur la famille, au lendemain des manifestations contre la GPA et la PMA pour les couples homosexuels, à Paris et à Lyon. Plus récemment, le PS lui impute la suppression du Pass contraception en région Ile-de-France, comme le relève Le Lab.

Sur sa lancée, la “Manif pour tous” va donc demander aux postulants à la présidentielle la “remise en cause”, “sans effets rétroactifs”, de la loi Taubira ouvrant le mariage au couple de même sexe.

Quelle sera l’influence de cette mouvance sur les échéances électorales de 2017 ? Interrogé, le politologue Gaël Brustier, (auteur d’A demain Gramsci, éd. du Cerf), répond par une autre question : “La Manif pour tous”, c’est quoi ? Ca s’exprime de façon tellement diffuse ! C’est le million de personnes qui ont défilé en France contre le mariage pour tous ? Ou les mouvements plus neufs qui ont émergé, comme celui des Veilleurs, les jeunes gens qui protestaient contre le mariage pour tous par des sit-in nocturnes ?”

Et de noter de grands écarts entre la ligne “anticapitaliste” de la nouvelle revue Limite (écologiste, décroissante et catholique conservatrice) ou celle, ultralibérale, du député LR Hervé Mariton, un des détracteurs les plus acharnés de la loi Taubira.

Malgré cet éparpillement, Gaël Brustier souligne le poids idéologique de la  “Manif pour tous”, qui a donné “un sens et  des cadres” à un mouvement, avec des élus lors des dernières élections municipales et régionales. Et de confier à francetv info :

“Du point de vue idéologique, la Manif pour tous a ressuscité une “pensée authentiquement conservatrice qu’on ne voyait plus depuis des décennies”” Gaël Brustier à FranceTV info

Article ici

S'inscrire à notre newsletter