Image - Le Parisien : “Une mauvaise loi, ça s’abroge”