Image - Le Dauphiné Libéré – Pourquoi les associations de don du sang s’opposent à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes

Le Dauphiné Libéré – Pourquoi les associations de don du sang s’opposent à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes


L’union départementale fédérée des associations pour le don de sang bénévole de la Drôme a exposé, ce lundi 18 février à Valence, sa position concernant la révision de la loi de bioéthique, notamment sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Jean-Pierre Basset, conseiller éthique de l’UD26, précise cette position.

 

« Ce n’est pas une position contre la révision. C’est une position qui touche aux conséquences pour l’éthique de la révision, en ce qui concerne, ce qui est appelé pour le grand public, la PMA. Nous pensons que, comme le décrit le CCNE, le projet est porteur de plusieurs atteintes graves qui toucheront à la gratuité du don, puisqu’aujourd’hui le modèle existant le plus courant, c’est celui de la Belgique, où les inséminations en cours se font avec des gamètes – du sperme en fait – qui est acheté au Danemark sur catalogue, puisque les besoins pour les couples infertiles ne peuvent pas être couverts par le don. Quand on va multiplier la demande, cela fera un appel tel que les gamètes ne pourront pas être fournis et il n’y aura pas d’autre recours que le commerce. Et nous sommes irréductiblement opposés au commerce. »

(Vidéo Le DL/Carla FRILLICI)

 

Lire l’article, sur le site du Dauphiné Libéré…