Image - Le Figaro

PMA pour toutes: pourquoi le Sénat a-t-il voté pour, malgré sa majorité de droite?


LE SCAN POLITIQUE – L’évolution de la position de sénateurs LR et le vote des élus de centre droit expliquent l’adoption de la mesure.

Une promesse controversée d’Emmanuel Macron entérinée par une assemblée à majorité de droite. Surprenant au premier abord, ce scénario s’est déroulé dans l’hémicycle du Sénat, dans la nuit de mardi à mercredi. Sans éclat de voix, les sénateurs ont adopté à 160 voix contre 116 l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, premier article du projet de loi sur la bioéthique. Ils ont toutefois limité son remboursement par la Sécurité sociale aux PMA à caractère «médical».

Première explication de cette adoption, la division des sénateurs Les Républicains (LR). Une majorité d’entre eux a voté contre l’article, mais près d’un sur trois a voté «pour» (22 voix) ou s’est abstenu (23). Se sont révélés, plus encore qu’à l’Assemblée nationale, les deux blocs coexistant dans ce camp: les anti-«PMA sans père», inquiets d’une «rupture du lien biologique» entre les parents et l’enfant, emmenés par le président des sénateurs LR, Bruno Retailleau ; les pro-PMA, défenseurs d’une «égalité» entre les couples hétérosexuels et lesbiens, comme Alain Milon, président LR de la commission des Affaires sociales, qui a joint sa voix aux socialistes et communistes.

Lire la suite sur le site de Le Figaro