Image - Le Figaro

«Parler de PMA “de confort”, c’est méconnaître la réalité»


Le débat autour de la loi de bioéthique a été l’occasion d’entendre de nombreux arguments en fonction des sensibilités éthiques de chacun. Le Dr Agopiantz rappelle que la PMA est avant tout un acte médical contraignant.

L’assistance médicale à la procréation, AMP (ou PMA), permet aujourd’hui d’apporter une réponse médicale, via une stimulation hormonale associée à une procédure d’insémination intra-utérine ou de fécondation in vitro, à un enjeu sociétal, le désir d’enfant. La PMA est actuellement limitée à un couple constitué d’une femme et d’un homme. Mais la révision de la loi de bioéthique en discussion au Parlement (en attente de seconde lecture au Sénat) a promis d’ouvrir ces techniques médicales et biologiques aux couples de femmes et aux femmes non mariées.

Lire la suite sur le site de Le Figaro