Image - Marianne

“Non à la censure idéologique !” L’appel d’universitaires à reprogrammer la conférence de Sylviane Agacinski


Indignés par l’annulation la semaine dernière d’une conférence de la philosophe Sylviane Agacinski à l’Université de Bordeaux-Montaigne, les signataires de ce texte y voient le signe inacceptable d’un rétrécissement de la liberté d’expression.

La présidence de l’Université de Bordeaux-Montaigne a annulé une de ses conférences le jeudi 24 octobre 2019, celle de Sylviane Agacinski, intitulée “l’être humain à l’époque de reproductibilité technique”. Elle devait traiter des marchés du corps humain en général (sang, cellules, organes, grossesses). Ses critiques vis-à-vis de l’accès à l’aide médicale à la procréation (AMP) en dehors de problèmes médicaux de stérilité et vis-à-vis de la maternité de substitution (dite aussi gestation pour autrui, GPA) sont connues. C’est pourquoi des groupuscules ont décidé d’empêcher la tenue de la conférence, au prétexte qu’elle serait une “homophobe notoire”. Lesdits groupuscules ont appelé à se “mobiliser contre la venue de cette conférencière au sein de leur lieu d’études et annoncé mettre tout en œuvre afin que cette conférence n’ait pas lieu”.

Cette démarche d’intimidation et la violence de ces menaces ont conduit l’université à annuler la conférence, “ne pouvant assurer pleinement la sécurité des biens et des personnes ni les conditions d’un débat”.

Lire la suite sur le site de Marianne