Image - Le Figaro

Mariton: «L’extension de la PMA pose la question des limites de la liberté»


INTERVIEW – Adversaire de la loi Taubira en 2013, l’ancien député LR explique pourquoi il juge cohérent de s’opposer à la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes.

LE FIGARO. – Six ans après le mariage pour tous, la PMA pour toutes est à l’ordre du jour. Qu’en pensez-vous?

Hervé MARITON. Nous avions dénoncé, en 2013, le risque d’enchaînement mariage pour tous-PMA-GPA. On nous avait répondu que nous fantasmions. Or nous sommes bien à cette deuxième étape. Il n’y a aucun élément scientifique nouveau qui justifie une réouverture du débat de bioéthique sur la PMA. C’est purement une décision d’opportunité politique. Ce n’est pas honnête de kidnapper un débat important sur la bioéthique (sur le traitement algorithmique des données, la médecine génomique…) pour porter un choix qui n’a rien d’une question scientifique nouvelle. L’exigence bioéthique peut faire honneur à la France. Elle est aujourd’hui instrumentalisée. Sans doute peut-on répondre que la France fait comme beaucoup d’autres pays. Mais c’est la fin d’une exigence particulière, la fin d’une fierté.

À droite, certains élus opposés au mariage homosexuel en 2013 se disent favorables à l’ouverture de …

Lire la suite sur le site de Le Figaro