Image - Le Figaro

Les anti-PMA se mobilisent avant le débat au Sénat


Alors que les sénateurs ne semblent pas prêts à s’opposer au texte, les militants organisent des «piquets de mobilisation» ce week-end.

Après la mobilisation du 6 octobre dernier contre le projet de loi bioéthique, les opposants à la «PMA pour toutes» veulent continuer à donner de la voix. Mais en plein débat sur la réforme des retraites et à l’approche de la journée de grève du 5 décembre, le collectif qui regroupe la Manif pour tous, les Associations familiales catholiques (AFC) et Alliance Vita a opté pour des «piquets de mobilisation» plutôt que de prendre le risque d’un défilé moins fourni que celui du 6 octobre dernier. Cette manifestation avait rassemblé 74.500 personnes, selon le cabinet indépendant Occurrence.

Pour samedi et dimanche, les opposants indiquent avoir organisé plus de 400 «piquets» dans toute la France, sur les marchés, près des gares, à Paris, dans de grandes villes de province ou des villages. Les militants y distribueront des tracts et inviteront les passants à signer une pétition en ligne contre le projet de loi, adressée à Emmanuel Macron. «Nous voulons avant tout expliquer le contenu du projet de loi car nous nous sommes rendu compte que les Français connaissaient encore mal ce texte, notamment ses aspects qui visent à rendre la procréation artificielle, technique et marchande, souligne Pascale Morinière. Recherche sur l’embryon et les cellules-souches, possibilité de créer des embryons chimériques, double don de gamètes… Toute une chaîne de production est en train d’être organisée par la loi dont les premiers bénéficiaires seront les professionnels de la procréation médicalement assistée.» 

Lire la suite sur le site de Le Figaro