Image - Famille Chrétienne

Les 5 changements de la loi bioéthique après son examen au Sénat


Au cours de l’examen article par article du projet de loi de bioéthique qui vient de s’achever, les sénateurs ont apporté plusieurs modifications importantes. Mais ces changements ne modifient pas l’économie globale du projet, estiment les opposants au projet qui appellent à poursuivre la mobilisation.

Les sénateurs ont terminé hier dans la soirée l’examen, article par article, du projet de loi de bioéthique qu’ils avaient entamé le 21 janvier. Au cours de ces huit jours, plusieurs changements importants ont été apportés au projet qui leur avait transmis suite à son adoption en première lecture par l’Assemblée nationale en octobre dernier. Après un vote d’ensemble, le 4 février prochain, cette nouvelle version retournera à l’Assemblée nationale pour un examen en deuxième lecture qui pourrait avoir lieu en mars ou en avril.

[…]

De nouvelles mobilisations attendues

« Si des tentatives peuvent être saluées pour amender le texte, les sénateurs ne sont pas parvenus à revoir l’économie globale de cette loi qui produit de nouvelles injustices et discriminations », a commenté Caroline Roux, Déléguée générale adjointe d’Alliance Vita, peu après la fin de l’examen du projet au Sénat. « A ce stade, cette loi reste profondément régressive », a dénoncé pour sa part Tugdual Derville, délégué général de cette association. « Les sénateurs, habituellement présentés pour leur sagesse, ont une grave responsabilité devant les générations futures. S’ils votent ce texte en l’état, nous demanderons à l’Assemblée nationale de l’améliorer en seconde lecture ou au gouvernement de le retirer. Nous poursuivrons, sous de multiples formes notre mobilisation, au nom des générations futures. » « Le vote solennel des sénateurs est le 4 février, nous serons là ! », a tweeté pour sa part la Manif pour tous, qui a organisé plusieurs soirs de suite d’importants rassemblements devant le Sénat tandis que les sénateurs discutaient du projet. Pour les opposants au projet de loi réunis au sein du collectif Marchons Enfants, qui demandent le retrait pur et simple du projet, le combat continue.

Lire la suite sur le site de Famille Chrétienne