Image - Le Monde

Le Sénat refuse une expérimentation pour améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro


Une commission spéciale avait autorisé, à titre expérimental, un dépistage recherchant des anomalies chromosomiques. Certains sénateurs ont dénoncé une « démarche d’eugénisme ».

Le Sénat à majorité de droite s’est opposé mardi 28 janvier dans la soirée à l’expérimentation d’un dépistage préimplantatoire recherchant des anomalies chromosomiques, pour améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro, qualifié de « démarche d’eugénisme » par le chef de file des sénateurs Les Républicains (LR) Bruno Retailleau.

La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi de bioéthique avait autorisé, à titre expérimental, ce dépistage DPI-A pour les femmes ayant des antécédents de fausses couches ou d’échecs de FIV.

[…]

Mobilisation de la Manif pour tous

Plus de 200 partisans de la Manif pour tous ont une nouvelle fois protesté en début de soirée face au palais du Luxembourg. Aux cris de « un bébé, ce n’est pas du business » et « le progrès, c’est le retrait », ils ont lancé une pluie de faux billets de 500 euros à l’effigie du président de la République Emmanuel Macron. Un moyen de dénoncer un texte qui engendre « une marchandisation de l’humain », selon la présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère.

Le Sénat doit achever mercredi l’examen en première lecture du projet de loi bioéthique, avant un vote sur l’ensemble du texte mardi prochain.

Lire la suite sur le site de Le Monde