Image - Le Figaro

Interdiction de la GPA… et salon “Désir d’enfant”


… Une présence fortement contestée

Le salon Désir d’enfant, organisé en septembre à Paris, accueille depuis deux ans des intervenants américains, canadiens et ukrainiens qui font la promotion de la gestation pour autrui. Leur présence avait été fortement contestée par la Manif pour tous et la CIAMS (Coalition internationale pour l’abolition de la maternité de substitution), composée de 21 associations féministes. Les deux mouvements avaient organisé des manifestations à l’entrée du salon.

Cette année, son programme ne prévoit pour l’instant aucun stand ou aucune conférence sur la GPA. «Cela montre qu’agir et combattre la GPA permet de faire reculer son business. Les politiques ont détourné les yeux. La justice aussi, malgré les preuves que nous leur avions envoyées. Heureusement, la mobilisation est efficace. C’est une très bonne nouvelle pour les femmes, les enfants et la société, car c’est un enjeu de civilisation», commente Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous…

Lire la suite sur le site de Le Figaro

S'inscrire à notre newsletter