Image - Boulevard Voltaire

Il y a 10 ans, la Manif pour tous réunissait 1 million de personnes : que reste-t-il de ce mouvement ?


[Lu dans Boulevard Voltaire]

(…)

Les mobilisations de la Manif pour tous ont considérablement marqué une génération de conservateurs prêts à défendre leurs idéaux. Si, aujourd’hui, ils ne manifestent plus, ils n’en sont pas moins actifs. Comment parler de la Manif pour tous sans parler d’Éric Zemmour, qui a signifié lors de la campagne présidentielle qu’il s’opposerait à la PMA, la GPA, et qu’il était par principe contre le mariage des personnes de même sexe ? C’est aussi le candidat avec qui l’on retrouve beaucoup de militants issus de ce mouvement. Le Mouvement conservateur (ex-Sens commun), issu de LMPT, a été l’un des premiers ralliements auprès du journaliste. Tout comme Jean-Frédéric Poisson, président de VIA, La Voie du Peuple, anciennement Parti chrétien-démocrate, également soutien du candidat et fervent partisan des combats menés par la Manif pour tous. On notera également la présence d’Albéric Dumont, vice-président de la Manif pour tous, chargé de la sécurité du candidat Reconquête pendant la campagne présidentielle. Au-delà de la politique, des journalistes se retrouvant dans les valeurs de LMPT ont réussi à percer dans le paysage médiatique (Boulevard Voltaire, Valeurs actuelles, CNews, etc.). (…)

Aujourd’hui, force est de constater que le mariage homosexuel est accepté par une grande majorité des Français. D’après un sondage de l’IFOP datant de septembre 2016, 62 % des Français sont contre l’abrogation de la loi Taubira. Ces dernières années, la Manif pour tous a été à la pointe du combat contre la PMA et la GPA. Un nouvel échec. La procréation médicalement assistée pour toutes les femmes a été votée en juin 2021 par l’Assemblée nationale. Les soutiens politiques n’ont pas le vent en poupe. Les membres de la droite traditionnelle ont soit perdu les élections, comme François Fillon, soit changé d’avis, comme Valérie Pécresse. « Dans un laps de temps très court, elle s’est reniée très clairement », assurait Ludovine de La Rochère lors de la présidentielle de 2022. Pourtant, la présidente de la région Île-de-France a été un soutien de poids à l’opposition du mariage pour tous. « La famille en France, c’est une valeur plus que partout ailleurs », affirmait-t-elle lors d’un défilé à Versailles (Yvelines), en décembre 2013. Plus tard, elle confiera que sa participation à la Manif pour tous ne relevait que d’une « pure discipline du parti ». Et plus à droite sur l’échiquier politique ? Au Rassemblement national, on se tient reltivement éloigné de ces sujets sociétaux et Reconquête n’a pas d’élus à l’Assemblée nationale.

Les prochains mois seront déterminants avec, en ligne de mire, l’euthanasie et le suicide assisté. Rappelons qu’Emmanuel Macron a lancé en novembre une Convention citoyenne sur la fin de vie.

Lire la suite sur le site de Boulevard Voltaire

S'inscrire à notre newsletter