Image - Le Figaro

Colère et regrets sur la loi de bioéthique


Après le vote du texte en deuxième lecture, ses opposants dénoncent un «désastre».

De la colère pour les uns. Des regrets pour les autres. Et un satisfecit au sommet de l’État. Le vote de la loi de bioéthique, dans la nuit de vendredi à samedi, a suscité des réactions pour le moins discordantes. Examinée en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, cette vaste réforme, qui comprend la PMA pour toutes, a été votée par 60 voix contre 37 et 4 abstentions. Emmanuel Macron s’est félicité samedi matin sur Twitter de «l’adoption d’un texte d’équilibre dans un débat apaisé». Pour le chef de l’État et le gouvernement, l’enjeu consistait à faire voter un texte le plus proche possible de sa version adoptée en première lecture. Le gouvernement a dû à la fois faire face à une opposition très remontée contre la «PMA sans père» et affronter une partie de sa majorité désireuse d’emmener le texte plus loin.

Lire la suite sur le site de Le Figaro