Image - Le Figaro

Chloé Morin : « Accélérer sur la PMA au détriment des réformes prioritaires risque de coûter cher au gouvernement »


FIGAROVOX/TRIBUNE – Le Garde des sceaux fraîchement nommé a annoncé vouloir accélérer le vote de la PMA. Négliger les préoccupations prioritaires des Français en temps de crise risque d’aviver un sentiment de mépris, souligne l’experte de la fondation Jean Jaurès.

Chloé Morin a été conseillère opinion auprès du premier ministre de 2012 à 2017. Elle travaille actuellement comme experte associée à la Fondation Jean Jaurès.

Prendre un mandat présidentiel en cours de route, quand on est ministre, n’est jamais aisé. Bien souvent, il faut reprendre les chantiers lancés par son prédécesseur, déminer des dossiers emberlificotés – car un sortant, généralement, l’est pour une bonne raison… Qui plus est lorsqu’il s’agit d’arriver en «fin de mandat», on sait que l’on dispose de très peu de temps pour agir, imprimer sa marque. Élaborer un projet de loi prend du temps, puis le faire voter, l’appliquer…

Dès lors, une des questions qui se posent depuis la nomination d’Éric Dupond-Moretti est: est-il là pour faire, ou pour plaire? Et s’il est là, comme il le dit, pour être jugé «sur ses actes», comme il l’a affirmé devant le Parlement ce mercredi matin, de quelles marges de manœuvre disposera-t-il d’ici à mai 2022? Quelle sera sa feuille de route, quelles seront ses priorités ?

Participer à rétablir l’efficacité de la chaîne pénale semble nettement plus urgent que consacrer un temps parlementaire à la PMA.

Lire la suite sur le site de Le Figaro