Image - Le Point

Au salon Désir d’enfant, la GPA sans tabou


« Marchandisation du corps »

À l’ouverture du salon, une dizaine de manifestants du mouvement Marchons Enfants, réunissant plusieurs associations, dont la Manif pour tous, ont organisé un happening pour dénoncer «  le nouvel esclavage de la GPA  ». La présidente de la Manif pour tous, Ludovine de La Rochère, a fustigé «  un salon commercial de procréation humaine  » devant des jeunes filles grimées en Marianne, le poing levé. Un argument de «  la marchandisation du corps des femmes  » qui n’opère pas pour Christophe (prénom modifié), lui-même en processus pour avoir un enfant par GPA avec son compagnon, et intervenant sur le stand CReATe.

Lire la suite sur le site de Le Point