Image - Le Figaro : “PMA: pour un principe de précaution élargi à l’humain”

Le Figaro : “PMA: pour un principe de précaution élargi à l’humain”


FIGAROVOX/TRIBUNE – Le principe de précaution est utilisé pour prévenir l’utilisation de substances potentiellement dangereuses pour l’homme. Jean-Louis Thiériot regrette que ces mesures de protection et de prudence ne s’étendent pas au domaine sociétal.


Jean-Louis Thiériot est avocat et historien, conseiller départemental de Seine et Marne (LR).


Volonté de Nicolas Hulot d’interdire les désherbants glyphosates dans l’agriculture. Intention de Marlène Schiappa d’élargir en 2018 la PMA à toutes les femmes.

Deux annonces qui a priori n’ont rien à voir entre elles. Elles ont pourtant un point commun: l’usage totalement inverse et contradictoire du principe de précaution.

Dans le premier cas, alors que l’Agence allemande de sécurité alimentaire (BFR), l’Agence européenne de sécurité des Aliments (EFSA) et l’Agence française (ANSES) concluent à l’absence de risque avéré, alors que la disparition de nos campagnes du glyphosate signifie deux à trois passages de tracteur complémentaires avec le bilan carbone catastrophique que cela induit, au nom d’un risque cancérigène des plus hypothétiques à dose normale, on fait une application fondamentaliste du principe de précaution.

Dans le second cas, on n’en fait aucune application alors qu’il existe un risque avéré et un risque hypothétique.

Le risque avéré, c’est celui de créer artificiellement des orphelins. En autorisant la PMA pour les femmes LIRE LA SUITE ICI

 

Source :
http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2017/09/19/31003-20170919ARTFIG00142-pma-pour-un-principe-de-precaution-elargi-a-l-humain.php