Image - Le Figaro – «L’extension de la PMA systématise l’exclusion symbolique du père»

Le Figaro – «L’extension de la PMA systématise l’exclusion symbolique du père»


FIGAROVOX/TRIBUNE – Tandis que le CCNE vient de rendre un avis favorable à la légalisation de la «PMA pour toutes», Christian Flavigny et Michèle Fontanon-Missenard rappellent que la référence au père est fondamentale pour la construction de l’enfant.


Christian Flavigny et Michèle Fontanon-Missenard sont pédopsychiatres et psychanalystes, membres du Groupe Famille de l’Institut Thomas More. Cet institut a publié notammentL’enfant oublié. Propositions pour la famille de demain. (éd. du Cerf, 2016)

Le meurtre du Père est le pilier de la civilisation ; l’impatience de la génération nouvelle de prendre sa place et de lui succéder, qui nourrit le vœu de parricide, impose une élaboration établissant le Père en une référence symbolique. Celle-ci fonde la culture parce qu’elle régule les relations humaines depuis une dette commune à l’égard des générations précédentes, dont le Père symbolique est le garant.

Pivot de la culture au plan des sociétés humaines, le meurtre symbolique du Père l’est autant pour la construction psychique de l’enfant au sein de sa vie familiale: il conditionne son inscription dans le lien de filiation qui le fait fils ou fille de ses parents. La symbolisation transforme le vœu meurtrier en profit de transmission entre les générations, situant l’enfant dans la généalogie familiale et par-delà dans son devenir humain. (…)

Lire la suite

Source : 
http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2018/09/28/31003-20180928ARTFIG00206-l-extension-de-la-pma-systematise-l-exclusion-symbolique-du-pere.php