Image - La Croix : "Bioéthique, les sondages en question"

La Croix : "Bioéthique, les sondages en question"


Les résultats d’un sondage de l’Ifop pour la Manif pour tous semblent contredire ceux publiés par La Croix le 3 janvier.
Selon Jérôme Fourquet, cela montre que, sur des débats complexes, une partie de l’opinion peut osciller selon les arguments présentés.

Le 3 janvier, dans un dossier de quatre pages intitulé « Bioéthique, comment l’opinion a basculé »La Croix publiait les résultats d’un sondage réalisé par l’Ifop, à quelques semaines de l’ouverture des états généraux de la bioéthique. Ces données ont suscité de vifs débats. En effet, interrogés sur les grands dossiers que sont l’euthanasie, la gestation pour autrui ou l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples lesbiens, les sondés sont apparus prêts à des évolutions en opposition, voire en rupture avec les valeurs qui sous-tendent l’approche française de la bioéthique.

Des questions posées différemment
Un résultat a particulièrement frappé les esprits : à la question « Seriez-vous favorable à ce que les femmes célibataires/les couples de femmes homosexuelles désirant un enfant puissent avoir recours à l’insémination artificielle (ce que l’on appelle aussi PMA) pour avoir un enfant », les Français ont répondu par l’affirmative à 60 % pour les couples de femmes homosexuelles, à 57 % pour les femmes célibataires. Certains, dont La Manif pour tous, ont alors regretté que la question posée ait pu engendrer des réponses massivement positives, donnant l’impression que le débat n’avait même plus besoin d’avoir lieu, tant l’adhésion des Français semblait acquise.

 Lire la suite ici

Source : 
Emmanuelle Lucas , le 18/01/2018 à 17h23
https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/Bioethique-sondages-question-2018-01-18-1200906987?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#/link_time=1516293299