Image - Mobilisation gagnante de la jeunesse contre la GPA
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 4 septembre 2021

Communiqué de presse

Mobilisation gagnante de la jeunesse contre la GPA

A l'appel de La Manif Pour Tous, la jeunesse a répondu présent ce samedi 4 septembre pour dénoncer le salon Désir d'enfant et l'exploitation des mères porteuses. Une mobilisation tout au long du week-end qui contribue sans doute à l'échec du salon. De son côté, le gouvernement brille par son silence. S'il veut rester crédible dans sa parole, il lui reste 24 heures pour dénoncer ce salon et rappeler que la GPA est une ligne rouge infranchissable.

« La dignité des femmes n’a pas de frontière : la GPA, c’est non ! », « Tolérance zéro pour les atteintes aux droits des femmes ! », « Abolition internationale de la GPA ! », « La grossesse n’est pas un business », « GPA : ni en France, ni à l’étranger ! », « L’humain n’est pas une marchandise », « Le corps des femmes n’est pas à vendre »… Les slogans étaient clairs parmi les manifestants rassemblés devant l’entrée du salon Désir d’enfant. Les jeunes rassemblés par La Manif Pour Tous sont déterminés à faire respecter l’interdit de la GPA en France. Ils s’inquiètent d’un gouvernement qui reste silencieux devant l’organisation de ce salon qui réunit tous les acteurs d’une filière aussi sordide que lucrative : agence de GPA, clinique privées, banques de gamètes, conseils juridiques… Après avoir juré la main sur le cœur que la GPA était une ligne rouge infranchissable, le gouvernement se laisse aller à un silence complice. Malgré les courriers d’alerte dont les Premier Ministre et les ministres concernés ont accusé réception, malgré les questions écrites et orales de parlementaires, malgré la pression médiatique, Olivier Véran reste étrangement silencieux. La dignité et les droits des femmes et des enfants ne sont manifestement pas sa priorité. Dont acte !

 

Pour souligner que l’exploitation des mères porteuses est une pratique interdite en France, une immense ligne rouge a été tracé par les jeunes devant l’entrée du salon. Une banderole fixée sur un  portique d’entrée rappelle la réalité de ce salon « Ici, vente d’enfants / Ici, location de femmes ». Au dos, le même portique affiche un message bien différent pour les quelques visiteurs qui ressortent du salon : « Bienvenue dans une zone où on respecte la dignité des femmes et des enfants ».

 

« La jeunesse est au rendez-vous. C’est une mobilisation de la jeunesse car elle concerne notre avenir, la société que nous voulons construire » se réjouit Albéric Dumont, vice-Président de La Manif Pour Tous. « Notre présence visible et audible tout au long de ce week-end décourage manifestement  quelques curieux de franchir la porte du salon. C’est important de se mobiliser aujourd’hui pour montrer que ce business sordide qui exploite les mères porteuses n’a pas sa place dans la patrie des Droits de l’Homme » poursuit Ludovine de La Rochère.

 

Campagne sur les réseaux sociaux
La Manif Pour Tous a lancé une grande campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux en publiant quelques exemples de brochures commerciales qui montrent la réalité du business de la GPA sur les stands du salon Désir d’enfant. La GPA est interdite en France car elle est contraire à la dignité des femmes et des enfants. Et comme la dignité des femmes et des enfants n’a pas de frontière, nous devons abolir cette pratique ignoble partout dans le monde. Retrouvez notre campagne en ligne.

 

 

VISUELS DISPONIBLES SUR DEMANDE AUPRES DU SERVICE DE PRESSE OU DES AGENCES PHOTOS/VIDEOS


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

S'inscrire à notre newsletter