Image - CP – Pour les droits de l’enfant, mobilisation inédite et décentralisée, dans toute la France
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 21 novembre 2019

Communiqué de presse

Week-end du 30 novembre et 1er décembre :
Pour les droits de l’enfant, mobilisation inédite
et décentralisée, dans toute la France

 

Après le succès de la manifestation du 6 octobre dernier, l’opposition au projet de loi bioéthique continue de monter en puissance. Aux côtés des associations rassemblées sous le label « Marchons Enfants ! », La Manif Pour Tous appelle à des piquets de mobilisation : une mobilisation inédite, locale et décentralisée, qui se tiendra tout au long du week-end du 30 novembre et 1er décembre.

 

Au-delà de la traditionnelle guerre des chiffres, la manifestation « Marchons Enfants » a été unanimement reconnue comme celle ayant rassemblé le plus de monde depuis le début du quinquennat. Cette démonstration de force s’est par ailleurs déroulée dans le plus grand calme et sans le moindre débordement, ce qui tranche avec le contexte social ambiant. « Comment expliquer que le gouvernement et le Président de la République soient restés silencieux depuis le 6 octobre ? Comment expliquer leur refus de dialoguer avec les organisateurs de ce mouvement massif et populaire ? » s’interroge Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. L’attitude de l’exécutif est incompréhensible.

 

Le mouvement social est déterminé à défendre la justice, c’est-à-dire l’intérêt de l’enfant, la paternité et la dignité des femmes qui sont menacées par la PMA sans père et la GPA. A l’heure où le gouvernement est sans réponse face aux difficultés évidentes des services hospitaliers et de notre système de santé en général, il est incompréhensible de vouloir faire rembourser par la Sécurité sociale la PMA sans père qui, à la différence de la PMA actuelle, concerne des femmes qui ne souffrent pas de pathologie de la fertilité. C’est un détournement de la médecine qui serait opéré si le projet de loi venait à être adopté. Fort heureusement, le processus législatif n’en est qu’à son commencement.

 

Après un vote en 1ère lecture à l’Assemblée nationale, le texte devrait arriver en commission au Sénat début décembre, avant une discussion en séance publique début 2020. Le calendrier législatif invite donc à se mobiliser le week-end du 30 novembre et 1er décembre. Concrètement, des piquets de mobilisation seront organisés partout en France. L’objectif est simple : rencontrer les Français, les informer et les sensibiliser sur les enjeux du projet de loi de bioéthique. Alors que le gouvernement fait la sourde oreille, plongé dans un embarras qu’il peine à masquer, il est temps de réveiller le débat. C’est tout l’enjeu de ce week-end de mobilisation où des agoras se tiendront à travers tout le pays. Il est urgent de trouver le chemin du dialogue qui permettra de sortir par le haut de l’impasse politique et sociale dans laquelle le projet de loi bioéthique nous emmène.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – e.boubers@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube