Image - PMA sans père : « Députés godillots pour un retour à la case zéro ! »
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 8 juin 2021

Communiqué de presse

PMA sans père : « Députés godillots pour un retour à la case zéro ! »

En votant sans surprise l’article 1er du projet de loi bioéthique, les 84 députés de la majorité et leurs alliés de circonstance présents ont simplement validé le retour à la case départ pour la troisième fois. À ce stade de l’examen, le texte n’a pas bougé d’un iota par rapport à celui issu de la commission spéciale, lequel était conforme au projet initial du gouvernement présenté il y a près de deux ans et après 7 examens ! Mobilisés depuis hier aux abords de l’Assemblée nationale, les militants de La Manif Pour Tous dénoncent ce simulacre de démocratie où la majorité ne daigne pas modifier d’une virgule son projet, méprisant du même coup les parlementaires. Mais tout est encore possible ; rien n’est joué !

« Faire volontairement des orphelins ne sera jamais une loi d’amour. Priver un enfant de son père ne sera jamais une loi d’égalité. Des parlementaires qui s’acharnent à supprimer du texte la mention « il n’existe pas de droit à l’enfant » ne seront jamais des acteurs de la fraternité. Les masques doivent tomber. Mais ce projet de loi n’est encore ni voté ni proclamé : tout est encore possible » souligne Albéric Dumont, Vice-Président de La Manif Pour Tous.

Loin du consensus qu’il appelait de ses vœux et auquel il s’était engagé en 2017, sans même se prononcer sur son contenu, Emmanuel Macron fait le choix du clivage. Tous les observateurs, politiques et éditorialistes, constatent à l’unisson depuis quelques jours ce dissensus et cette division grandissante au sein du parlement et de la société. Plus qu’une erreur, c’est une faute politique qui rompt encore davantage la confiance et la concorde entre l’Exécutif et les Français.

À grand renfort de sondages pourtant contradictoires, les militants radicalisés, qui sont d’éternels insatisfaits, cherchent à tordre le cou à la réalité pour imposer par la force et l’intimidation la PMA sans père puis la GPA et bien d’autres dérives encore inavouées. N’en déplaise à Emmanuel Macron, les Français s’opposent à ce que des enfants soient délibérément privés de leur père. Comme elle ne le cesse de le répéter depuis le retour à marche forcée du texte polémique, La Manif Pour Tous affirme une nouvelle fois que « l’égalité des droits commence dès la naissance ».

« Au-delà de la PMA sans père, de la reconnaissance de la GPA réalisée à l’étranger, de la révolution de la filiation qui consacre le désir des parents avant l’intérêt de l’enfant, le projet de loi « ni bio ni éthique » prévoir d’autoriser les chimères animal-homme ! Comment rejeter le principe de précaution dès lors qu’il devrait s’appliquer à l’homme ? C’est inacceptable. C’est une folie » dénonce Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. L’autoconservation des ovocytes sans motif médical et les embryons transgéniques figurent aussi au menu du texte que le gouvernement refuse de modifier, restant buté sur ses positions idéologiques et déconnectées de la réalité et des attentes des Français.

Photos HD disponibles sur demande

Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

S'inscrire à notre newsletter