Image - Opération coup de poing contre la GPA
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 5 mars 2022

Communiqué de presse

Opération coup de poing contre la GPA

La jeunesse mobilisée au pied de la Tour Eiffel à Paris pour défendre les femmes ukrainiennes exploitées et victimes de la GPA

Alors que l’Ukraine est sous les bombes, les militants pro-GPA multiplient les opérations médiatiques pour profiter de la guerre en cherchant à faire passer les commanditaires de GPA pour des victimes. Les reportages se multiplient pour décrire leurs difficultés à récupérer le bébé qu’ils ont acheté en Ukraine, pays où la GPA est autorisée.

 

Derrière ces histoires qui ne cherchent qu’une émotion, les femmes ukrainiennes, coincées à Kiev par ces GPA commandées et qui sont abandonnées à leur sort en pleine guerre dès l’enfant livré, sont oubliées, méprisées, invisibilisées. C’est ce scandale de la réalité de la GPA que La Manif Pour Tous a dénoncé aujourd’hui au pied de la Tour Eiffel avec une scénographie spectaculaire.

 

A la veille de la Journée internationale des droits des femmes, une centaine de jeunes femmes arboraient un masque blanc et portaient un tee-shirt noir avec un code-barres recouvrant leur ventre en signe de la location de leur être pour incuber et livrer les bébés commandés, telles des outils de production. Ces femmes asservies sont victimes d’un business sordide. Devant une vingtaine de berceaux de maternité vides, prêts à accueillir les bébés commandés et achetés, elles ont brandi des panneaux pour appeler à l’aide : « Sauvez-nous ! », « GPA, commander, c’est exploiter », « Exploitée, opprimée, invisibilisée », « Macron, complice de la GPA ».

 

Soutenues par des Mariannes, elles ont ensuite symbolisé leur libération en retirant leur masque, en détachant leurs cheveux et en arborant un tee-shirt rouge vif avec ce message clair : « Stop GPA ». Un immense drapeau de l’Ukraine a été alors déployé devant ces femmes, sur le pont d’Iéna. Les jeunes femmes ont porté des panneaux avec des slogans évocateurs : « GPA en Ukraine : solidarité avec les femmes exploitées », « Maternité, Liberté, Féminité », « France, Inde, Nigeria : même combat » et « 2022 : toutes électrices ».

 

« Le symbole est évident : la France doit sauver ces femmes mises en danger par des Français et s’engager pour l’abolition universelle de la GPA. C’est le seul moyen de sauver la dignité des femmes et des enfants. A l’heure de la Journée internationale des droits des femmes, il y a urgence », déclare Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Les candidats doivent s’engager clairement à dénoncer toutes formes de GPA. Quelle que soit sa forme, c’est une aliénation intolérable de la femme à travers le monde. La dignité des femmes n’a pas de frontière », poursuit-elle.

 

Visuels HD et libres de droits disponibles sur demande au service presse 

Autres photos disponibles auprès des agence


Contact presse : +33 (0) 7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

S'inscrire à notre newsletter