Image - Non à la commande d’enfants en plein cœur de Paris
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 5 septembre 2020

Communiqué de presse

Non à la commande d’enfants en plein cœur de Paris

La Manif Pour Tous et Juristes pour l’enfance se sont mobilisés ce matin pour dire non au business sordide de la GPA et défendre la liberté et la dignité des femmes et des enfants. Au cours d’un événement réservé à la presse pour raison sanitaire, une douzaine de Marianne ont symboliquement rappelé que la République doit protéger tous ses enfants et s’engager contre la marchandisation de l’humain.

Malgré les alertes auprès des pouvoirs publics, de la justice, du gouvernement et du Président de la République, le salon « Désir d’enfant » a malheureusement ouvert ses portes ce matin à Paris. Pendant deux jours, l’Espace Champerret va permettre à des agences et des cliniques de GPA de démarcher de futurs clients potentiels. Les agences Babies Come True, IARC surrogacy, ORM fertility, ainsi que les cliniques CReATe Fertility center, FESKOV, Ilaya seront bel et bien présentes. Ces organismes américains, canadiens et ukrainiens vont avoir 2 jours pour préparer en plein cœur de Paris des commandes d’enfants par la location de femmes. « Cet événement honteux est indigne de la patrie des droits de l’Homme et d’un exécutif qui ne cesse de répéter que la GPA est une ligne rouge infranchissable. Des paroles malheureusement sans acte » regrette Albéric Dumont, Vice-Président de La Manif Pour Tous.

Les justifications des organisateurs, experts en marketing international, ne tiennent pas la route. Ils affirment sur leur site internet que le salon est « non commercial ». En réalité, à l’évidence, ce salon est l’occasion pour des acteurs privés de démarcher des prospects en vue d’en faire des clients avec à la clé des contrats en dollars sonnants et trébuchants. « Le contrôle des coûts de la GPA : réduire le stress et se sentir en confiance », « la GPA en toute sécurité », « large gamme de traitements pour les femmes célibataires et les partenaires de même sexe comme la FIV ou la ROPA (Réception des Ovocytes de la PArtenaire) », GPA : « Quels aspects importants les couples doivent-ils connaître pour choisir entre une clinique et une agence ? »… Les intitulés et présentations des conférences ne laissent aucun doute sur l’objectif de promotion du business de la GPA, de la ROPA et de la PMA sans père et sans motif médical. Cette dernière reste également interdite en France à ce jour puisque l’examen du projet de loi bioéthique est loin d’être terminé. Les organisateurs du salon, organisé de longue date, espéraient sans doute qu’il intervienne après le vote du projet de loi bioéthique. Ce n’est pas le cas.

« Pourtant informés depuis la fin juillet, ni Emmanuel Macron, ni Jean Castex, ni Eric Dupont-Moretti, ni le procureur général ne se sont mobilisés pour empêcher la tenue de ce salon scandaleux à double titre. D’une part parce qu’il promeut la GPA, la ROPA, la PMA sans père… autant de techniques contraires à la dignité humaine. Scandaleux aussi parce qu’il manipule la souffrance liée à l’infertilité pour tenter de justifier l’injustifiable. L’exploitation reproductive est une nouvelle forme d’esclavage des femmes, inacceptable évidemment, quelles que soient ses modalités » résume Ludovine de La Rochère.

La Manif Pour Tous étudie par ailleurs les recours juridiques possibles pour mettre fin à ce démarchage commerciale intolérable. Ce message de soutien à la liberté et à la dignité des femmes et des enfants sera également au cœur de la grande journée de mobilisation du samedi 10 octobre contre le projet de loi bioéthique, qui n’est en réalité ni bio, ni éthique.

 

 

Photos HD libre de droits disponibles sur demande


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube