Image - « Les Oubliés » : action coup de poing contre le projet de loi bioéthique, la PMA sans père et la GPA
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 27 juillet 2020

Communiqué de presse

Début de la 2ème lecture du projet de loi « bioéthique » à l’Assemblée nationale

« Les Oubliés » : action coup de poing contre le projet de loi bioéthique, la PMA sans père et la GPA

Nouvelle mobilisation des défenseurs des enfants devant le Palais Bourbon pour dénoncer l’injustice d’un projet qui va créer des inégalités entre les enfants dont certains seraient volontairement privés de père.

Dans une démonstration visuelle inédite, des oubliés de l’exécutif, comme les restaurateurs, les ouvriers, les médecins, les infirmiers, les malades, les employés, les retraités, les étudiants, les parents, les agriculteurs…, ont souligné l’indécence du Gouvernement qui préfère céder à une poignée de parlementaires militants radicaux et transgressifs plutôt que de se mobiliser pour faire face à la crise sanitaire, économique et sociale.

 

Intox du Président de la République et du gouvernement
Une deuxième vague du Covid annoncée, 11 milliards de pertes de revenus pour les ménages, près d’un million d’emplois en moins annoncés pour 2020, 95.000 faillites envisagées, « la pire récession depuis 1945 », 750.000 jeunes victimes de la crise, un déficit de 53 milliards d’euros pour la sécurité sociale, une dette publique à 120% du PIB… La crise que nous vivons est historique. La crise sanitaire n’est pas terminée et elle se transforme déjà en crise économique et sociale. Loin de préparer les réponses à ce défi immense à relever, les députés se consacrent à partir de ce 27 juillet à l’examen du projet de loi bioéthique ! Une décision d’Emmanuel Macron non assumée devant les Français, devant lesquels il ne cesse de prétendre que sa « priorité des priorités, c’est l’emploi ». Le Premier ministre n’assume pas davantage puisqu’il ne l’a pas évoqué dans ses 2 discours de politique générale prononcés devant les députés puis les sénateurs. De fait, priver volontairement des enfants de père est une injustice intolérable, inacceptable. C’est la raison pour laquelle les Français sont si nombreux à se mobiliser contre la PMA sans père et la GPA, depuis les états généraux de la bioéthique et le début du parcours législatif de ce projet de loi.

Les oubliés
Les Français sont « les Oubliés de l’exécutif », dont la « priorité des priorités » est en réalité de franchir toutes les lignes rouges éthiques le plus vite possible, avant tout le reste et en plein été, en catimini. La Manif Pour Tous et les associations partenaires de Marchons Enfants soulignent le caractère scandaleux de ce calendrier et le déni démocratique d’un gouvernement qui profite du contexte sanitaire pour avancer sans que les Français puissent poursuivre leur opposition massive à ce projet de loi injuste pour les enfants. Par une action flash, ils ont dénoncé aujourd’hui devant les grilles du Palais Bourbon le désastre anthropologique et éthique qui se profile avec la PMA sans père, la ROPA, véritable antichambre de la GPA, la filiation fictive, la création d’embryons transgéniques et chimériques comme celle de gamètes artificiels, le tri des embryons, etc. Selon les promoteurs même du projet de loi, il s’agirait d’un « changement de civilisation ». Les Français n’y sont pas favorables. Et est-ce vraiment le moment de se pencher sur de telles questions ? Les conditions d’un débat apaisé sont-elles réunies ? Cela peut-il se faire à la va-vite et dans un silence complet devant les Français ? La réponse est non.

« Privés de moyen d’expression publique en raison de l’impossibilité d’organiser de grandes manifestations à cause de la situation sanitaire, les Français ont de la mémoire. Le Président de la République et sa majorité ne doivent pas l’oublier. La suite du processus législatif sera marquée par l’attitude du gouvernement qui cherche à profiter de la situation pour passer en douce sur ce projet de loi ni bio ni éthique et profondément injuste pour tous les enfants qui seront volontairement privés de père. C’est bien cette injustice qui est dénoncée aujourd’hui par les familles mobilisées à l’unisson avec “les oubliés de l’exécutif” » précise Ludovine de la Rochère, Présidente de La Manif Pour tous.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube