Image - Début du processus législatif : Montée en puissance de l’opposition à la PMA sans père

Début du processus législatif : Montée en puissance de l’opposition à la PMA sans père


Tous nés d’un père et d’une mère

 

Paris, le 27 septembre 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Adoption de l’article 1er du projet de loi bioéthique à l’Assemblée nationale 

Début du processus législatif,
prévu pour durer jusqu’à l’été 2020

Montée en puissance de
l’opposition à la PMA sans père

Le gouvernement et la majorité s’enferment un peu plus chaque jour dans le mépris. Les Français, eux, ne sont pas dupes et la mobilisation du 6 octobre à Paris prend de l’ampleur. 

 

Actuellement en séance publique à l’Assemblée nationale, le projet de loi bioéthique est au tout début d’un long parcours à l’issue encore incertaine. Si certains se gargarisent sur les réseaux sociaux de l’adoption de l’article 1er, cela ne préjuge en rien de l’issue du processus législatif. Le gouvernement ne prévoit pas d’adoption définitive avant l’été 2020, c’est-à-dire après les élections municipales qui s’annoncent par ailleurs compliquées pour la majorité. L’opposition parlementaire se fait entendre de plus en plus malgré l’attitude du Président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. Ce dernier n’a même pas daigné vérifier les votes lors d’un scrutin litigieux sur un amendement, provoquant une vive et légitime indignation dans l’hémicycle et dans l’opinion publique. Loin d’un « débat serein et apaisé », cela traduit l’état d’esprit d’une majorité enfermée dans ses certitudes et manifestement incapable d’accepter l’idée même d’un échange. Déjà vue des centaines de milliers de fois, la diffusion massive de cette séquence vidéo confirme que les Français ne sont pas dupes, en particulier lorsqu’il s’agit de la défense des droits de l’enfant et de la protection de la famille et de la filiation. 

« A l’évidence, rien n’est joué et l’Histoire n’est pas écrite d’avance. La mobilisation est partie pour durer pendant de longs mois si le gouvernement persiste à s’entêter » souligne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Jour après jour, l’opposition des Français, de la société civile, des associations, mais aussi des professionnels de l’enfance, de la santé trouve un écho grandissant dans le débat parlementaire où des députés de toutes tendances politiques soulèvent les conséquences dramatiques de ce texte. Pour le moment, le gouvernement continue de faire la sourde oreille et de jouer le jusqu’au boutisme. Pendant ce temps, la mobilisation en vue de la manifestation unitaire du dimanche 6 octobre à Paris sous le label « Marchons Enfants ! » prend de l’ampleur : sur le terrain, 2,5 millions de tracts ont d’ores et déjà été distribués ; autant d’occasions d’échanger avec les Français sur l’importance et le rôle du père » poursuit-elle. 

 


Contact presse :
Tel : +33 (0)7 67 30 49 89 – e.boubers@lamanifpourtous.fr 

www.lamanifpourtous.frtwitter.com/LaManifPourTousfacebook.com/LaManifPourTous