Image - Début de l’examen du projet de loi bioéthique au Sénat en 2nde lecture « Sénateur, c’est ton heure ! »
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 2 février 2021

Communiqué de presse

Début de l’examen du projet de loi bioéthique au Sénat en 2nde lecture « Sénateur, c’est ton heure ! »

Au lendemain d’un week-end de mobilisation nationale où la jeunesse était en première ligne, les opposants à la PMA sans père, à la GPA et au projet de loi dit « bioéthique » ont lancé l’opération « La grande parade » sous les fenêtres des sénateurs. Compte tenu de la situation sanitaire, l’organisation d’une manifestation en fin de journée est impossible en raison du couvre-feu. C’est donc un défilé de bébés géants, sur lesquels sont imprimés des codes-barres et des symboles de l’euro, qui a fait le tour du Palais du Luxembourg pour dénoncer la marchandisation humaine, conséquence gravissime d’un projet de loi ni bio, ni éthique.

Concrètement, La Manif Pour Tous demande aux sénateurs de supprimer l’article 1er qui autorise la PMA sans père. Elle souhaite aussi que le texte soit réécrit de fond en comble à l’occasion de son examen cette semaine en 2e lecture par les sénateurs.

La Manif Pour Tous s’indigne de l’attitude du Président de la République et de son gouvernement qui profitent du contexte épidémique pour passer en catimini. Les mesures sanitaires rendent en effet très difficile, voire impossible, l’expression citoyenne, pourtant indispensable à un débat public et parlementaire de qualité sur des questions de société si sensibles et clivantes. En première ligne sur ce projet de loi, le ministre de la Santé doit s’occuper de la crise sanitaire qui frappe si durement notre pays et des soignants qui se donnent à fond. Un hommage solennel leur a été rendu lors des manifestations du week-end dernier.

« Après « La Grande parade », les équipes de La Manif Pour Tous préparent d’autres actions demain et jeudi pour maintenir la pression et encourager les sénateurs à réécrire le texte de A à Z. Malgré les entraves de la Préfecture de Police qui font d’ores et déjà l’objet d’un référé liberté devant le tribunal administratif, nous sommes déterminés à dénoncer le contenu de ce projet de loi et à supprimer les mesures injustes et contraires à la liberté, à l’égalité et à la fraternité » résume Ludovine de La Rochère. L’animation se poursuit devant le Sénat cet après-midi.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

S'inscrire à notre newsletter