Image - Coup d’arrêt pour la PMA sans père et la GPA ! – Adoption du projet de loi bioéthique au Sénat en 2nde lecture
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 4 février 2021

Communiqué de presse

Coup d’arrêt pour la PMA sans père et la GPA ! – Adoption du projet de loi bioéthique au Sénat en 2nde lecture

La mobilisation a payé ! Malgré les contraintes liées au contexte sanitaire, le succès des manifestations organisées par La Manif Pour Tous partout en France le week-end dernier et devant les fenêtres du Sénat cette semaine a poussé les sénateurs à réécrire le projet de loi de fond en comble. Soutenus par l’opinion, les sénateurs n’ont pas cédé au découragement ni au mépris du gouvernement, qui n’avait retenu aucune de leurs modifications lors de la 2nde lecture à l’Assemblée nationale. Conséquences : la PMA sans père, la PMA sans motif médical, l’autoconservation des gamètes sans motif médical, la filiation fictive, la reconnaissance de la filiation d’intention résultant de GPA, les embryons transgéniques, les chimères, l’IMG pour détresse « psycho-sociale »... toutes ces graves dérives ont été supprimées par les sénateurs. Loin de faire consensus, comme La Manif Pour Tous l’a toujours souligné, ce texte fracture la société ; le gouvernement doit enfin le reconnaître et le prendre en compte.

Victoire politique contre un texte « ni bio, ni éthique »

La réécriture en profondeur du texte et son adoption par les sénateurs est une victoire pour l’intérêt supérieur de l’enfant et pour toutes les familles puisque la maternité, la paternité, et donc la fraternité, sont préservées. Les mesures conduisant à la marchandisation de l’humain et les dérives en matière de recherche, notamment les embryons transgéniques et les chimères, sont supprimées. En allant plus loin dans la réécriture que lors de leur examen en 1ère lecture, les sénateurs attestent que ce projet de loi « nio bio ni éthique » divise la société et la fracture de plus en plus. Pour le Gouvernement, il est temps d’en tirer les conséquences qui s’imposent et de revenir aux conclusions des États généraux de la bioéthique en renonçant à la PMA sans père, à la GPA et aux autres dérives heureusement écartées par les sénateurs.

 

Attention à ne pas humilier le Sénat

Le texte voté cette nuit par les sénateurs est diamétralement opposé à celui des députés et du gouvernement. Le nier serait plus qu’une erreur politique, ce serait une faute. La tentation du gouvernement de poursuivre son passage en force serait une nouvelle humiliation pour le Sénat déjà fortement bousculé depuis le début du quinquennat. La Manif Pour Tous entend rester particulièrement vigilante sur l’attitude du gouvernement et sur le respect de la démocratie. Pour cela, il faut un débat public de qualité, ce qui est difficile lorsque la vie démocratique est fortement dégradée, voire même confinée, par les conséquences de la crise sanitaire. La démocratie exige aussi le respect du débat parlementaire et du sens de la Constitution. Le Gouvernement ne doit pas piétiner l’examen en 2nde lecture qui vient de se dérouler et considérer le Sénat comme une simple chambre d’enregistrement. Ce serait jouer un jeu dangereux pour notre démocratie et pour nos libertés.

« Les efforts des centaines de milliers de Français mobilisés contre ce projet de loi ont contribué à cette victoire politique que beaucoup croyaient impossible. La réalité est bien là : malgré les mensonges répétés, il est désormais incontestable que le contenu de ce projet de loi divise les Français et fracture la société. Le gouvernement n’a d’autre choix que d’en tirer les conséquences : suspendre le processus parlementaire et concentrer son action sur la seule préoccupation des Français : la crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales dramatiques. Loin d’affaiblir la famille, l’heure est au contraire à la soutenir et à la préserver. Nul doute que la nécessité d’une ambition pour la famille sera un enjeu majeur en 2022. Comme tout le monde peut l’observer depuis le début de la crise, la famille est le premier lieu de solidarité et le refuge des plus vulnérables » résume Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

S'inscrire à notre newsletter