Image - Bioéthique : des propos précipités et regrettables, loin de la situation gravissime des Français frappés par la crise du Covid-19 et ses conséquences
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 21 mai 2020

Communiqué de presse

Bioéthique :
des propos précipités et regrettables,
loin de la situation gravissime des Français
frappés par la crise du Covid-19 et ses conséquences

 

Les propos tenus aujourd’hui par deux membres de la majorité sur la PMA sans père sont déphasés par rapport à la réalité de la crise sanitaire et à l’ampleur de ses conséquences économiques et sociales.

 

L’unité nationale a-t-elle déjà fait long feu ? On ne serait pas loin de le penser suite aux propos tenus par des membres de la majorité dans un média et sur Twitter à propos d’un retour de la PMA sans père. Anticipant l’ampleur et l’amplitude de la crise du Coronavirus, Emmanuel Macron a pourtant annoncé le 16 mars dernier que « toutes les réformes en cours seraient suspendues ». La priorité est en effet de répondre à la crise sanitaire à l’heure où le virus continue de circuler sur l’ensemble du territoire et d’apporter toutes les garanties aux Français sur le déconfinement en cours, lent et progressif.

Les conséquences économiques et sociales s’annoncent très importantes pour des Français déjà éprouvés par la maladie, le deuil dans des circonstances particulières, et les perspectives de voir le chômage partiel qui a concerné 60% des salariés se transformer en chômage. Déjà, des projets de restructurations traduisent malheureusement très concrètement cette inquiétude.

« L’heure est à l’unité et à la réponse forte face à la crise qui a confirmé la place de la famille pour les Français et leur attachement à ce lieu de solidarité, et révélé l’importance d’une politique de santé publique concentrée uniquement sur sa mission de soins. Aussi, les propos isolés tenus ce jour dans une certaine forme de précipitation ne doivent pas affaiblir ni remettre en cause l’unité indispensable de notre société pour affronter les conséquences de la crise dans les prochains mois. La privation volontaire de père ou la reconnaissance du lucratif trafic de bébés par la GPA ne sont pas les réponses attendues par les Français à la crise actuelle ni leur conception de la mission du corps médical. Il n’y a aucun doute sur ces points » souligne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – e.boubers@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube