Image - 100 Mariannes devant l’Assemblée nationale pour défendre les droits des femmes et dire non à la GPA.
Logo de La Manif Pour Tous

Tous nés d'un père et d'une mère

Paris, le 8 mars 2020

Communiqué de presse

100 Mariannes devant l’Assemblée nationale pour défendre les droits des femmes et dire non à la GPA

A quelques jours d’un éventuel retour en commission à l’Assemblée nationale du projet de loi bioéthique, La Manif Pour Tous et le mouvement associatif poursuivent leur mobilisation sous le label « Marchons Enfants » pour dénoncer la GPA et défendre les droits des femmes en ce 8 mars.

Parce que la République doit protéger tous ses enfants et défendre leurs droits, à commencer par celui de ne pas être délibérément privés de père ou de mère, 100 jeunes femmes ont revêtu les habits de Marianne cet après-midi sur le pont de la Concorde. Faisant face à l’Assemblée nationale, elles ont interpellé les parlementaires. Elles portaient un bâillon pour illustrer le mépris et le déni du gouvernement qui entend passer en force sur le projet de loi bioéthique. Pourtant, selon un sondage Ifop de janvier 2020, une majorité de Français souhaitent le retrait du projet de loi nio bio, ni éthique. L’attente est particulièrement forte chez les jeunes : les deux tiers des 18-25 demandent au gouvernement le retrait du projet.

« Je ne suis pas à louer : ni pour une heure, ni pour 9 mois », « La maternité n’est pas une prestation », « La république doit protéger tous ses enfants », « La dignité des femmes n’a pas de frontière », « Je ne suis pas un outil de production », « Pour le retrait d’un projet de loi ni bio ni éthique »… les slogans des pancartes portées devant le Palais Bourbon étaient explicites.

« En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, nous souhaitons dénoncer l’horreur de la GPA, c’est-à-dire la pratique des mères porteuses. Le business de la procréation et de la filiation-fiction est intolérable et contraire aux droits des femmes, à leur dignité et à celle des enfants. La République doit protéger tous ses enfants et le gouvernement doit agir avec ambition pour mettre un terme à ces dérives dont les femmes sont les premières victimes. Loin d’encourager le recours à la GPA en le favorisant petit à petit, le projet de loi bioéthique est l’occasion de dire non à la marchandisation et à l’exploitation des femmes. C’est le sens de la mobilisation devant l’Assemblée nationale » explique Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

Le mouvement associatif est mobilisé partout en France en ce 8 mars sous le label « Marchons Enfants ». Devant les préfectures et les lieux symboliques des villes, des Mariannes ont porté le même message : la République doit protéger tous ses enfants. Les associations continuent de demander le retrait du projet de loi bioéthique. Un nouveau rassemblement est prévu à Paris place Clemenceau mardi 10 mars pour interpeller le Président de la République en ce sens.


Contact presse : +33 (0)7 67 30 49 89 – presse@lamanifpourtous.fr

www.lamanifpourtous.fr
Facebook - Twitter - Instagram - YouTube