Image - communiqué de presse – “PMA « sans père » : tolérer serait synonyme d’autoriser”

communiqué de presse – “PMA « sans père » : tolérer serait synonyme d’autoriser”


  

 

Tous nés d’un homme et d’une femme

Paris, le 4 juillet 2016

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

PMA « sans père » : tolérer serait synonyme d’autoriser

 

La Manif Pour Tous dénonce l’hypocrisie du gouvernement qui d’un côté affiche sa fermeté pour lutter contre le droit à l’enfant et qui de l’autre ferme les yeux sur le contournement de la loi en supprimant les sanctions.

 

Ce qui n’est pas interdit… est autorisé ! Cette évidence doit visiblement être rappelé au gouvernement. La Ministre de la famille, Laurence Rossignol, a en effet confirmé ce matin la volonté du gouvernement de supprimer une circulaire qui punissait les gynécologues orientant les femmes célibataires ou homosexuelles à l’étranger pour y subir une PMA « sans père ». « C’est stupéfiant. Le gouvernement veut donc supprimer un outil qui permet de faciliter le respect de la loi » réagit Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous. « La loi protège l’enfant en évitant et en sanctionnant la fabrication délibérée d’orphelins de père » poursuit-elle. De fait, la PMA, c’est à dire l’Assistance Médicale à la Procréation, est un acte médical destiné à apporter une réponse aux couples confrontés à une infertilité durable et médicalement constatée. Puisqu’il faut un père et une mère pour faire un bébé, la PMA est bien évidemment réservée aux couples homme/femme.

Devant la pression exercée par les associations LGBT reçues jeudi dernier par François Hollande à l’Elysée, le gouvernement fait preuve de faiblesse. Sans remettre en cause l’interdiction de la PMA pour les couples de femmes et les femmes célibataires, le gouvernement entend commencer à faciliter le contournement de cette interdiction, c’est-à-dire faciliter le non respect de la loi. Si la circulaire est supprimée, rien n’empêchera les gynécologues d’orienter les femmes vers des centres de PMA à l’étranger pour y réaliser une PMA « sans père ».

« N’en déplaise à Mme Rossignol, Ministre des familles l’expression PMA sans pèredéfinit parfaitement la réalité car il s’agit d’écarter délibérément le père de la conception de l’enfant qui sera victime de ce droit à l’enfant. Le désir d’enfant d’une femme ou d’un couple de femmes ne justifiera jamais de priver un enfant de son père en programmant de le rendre orphelin avant même sa naissance » explique Ludovine de La Rochère.

Pour La Manif Pour Tous, la suppression de cette circulaire reviendrait à mettre le doigt dans un engrenage qui risquerait de mener à la PMA « sans père » puis à la GPA, autre revendication des militants radicaux LGBT qui marquerait le triomphe du droit à l’enfant. Raison de plus pour Laurence Rossignol, ministre en charge des familles, mais aussi de faire preuve de fermeté pour défendre les droits les plus élémentaires des enfants et ce, en cohérence avec la Convention internationale des droits de l’enfant dont la France est l’un des 197 pays signataires.

 

 

Contact presse : Héloïse

h.pamart@lamanifpourtous.fr 

Tel : +33 (0)6 81 70 76 58

www.lamanifpourtous.fr   –  twitter.com/LaManifPourTous  –  facebook.com/LaManifPourTous

La Manif Pour Tous est un mouvement spontané, populaire et divers qui s’oppose à la PMA « sans père », à la GPA (mères porteuses), à la diffusion de l’idéologie de genre tout en condamnant toute forme d’homophobie. Née en octobre 2012 pour marquer le refus du peuple français de la loi Taubira dont elle demande toujours l’abrogation (sans rétroactivité), La Manif Pour Tous rassemble un nombre immense de Français conscient que le mariage Homme-Femme et la filiation Père-Mère-Enfant sont universels et fondateurs de la société et de son avenir.