Image - [CP] Révélation : l’ampleur inattendue de l’attente des électeurs de gauche vis-à-vis de la famille

[CP] Révélation : l’ampleur inattendue de l’attente des électeurs de gauche vis-à-vis de la famille


Tous nés d’un homme et d’une femme

 

 

Paris, le 17 janvier 2017

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Sondage exclusif Ifop/La Manif Pour Tous sur les Français et la famille

Révélation : l’ampleur inattendue de l’attente des électeurs de gauche vis-à-vis de la famille

 

Surprise : la famille pourrait bien jouer les invités de dernière minute dans une campagne de la primaire de la Belle Alliance Populaire qui patauge. Les enseignements du sondage exclusif Ifop/La Manif Pour Tous soulignent les très fortes attentes des sympathisants de gauche vis-à-vis d’une politique de la famille ambitieuse.

Tout comme la moyenne des Français, 91% des électeurs de gauche estiment que la famille est « le premier lieu de solidarité, notamment entre les générations ». Une même proportion (90%) considère que « la famille est une valeur qui n’est ni de droite, ni de gauche ». Ce dépassement des clivages se retrouve chez les électeurs de François Bayrou (96%) à la présidentielle de 2012. La famille est donc aussi une valeur chère à la gauche : 92% des sympathisants du PS estiment qu’elle constitue « le principal amortisseur social, c’est à dire que c’est le lieu par excellence où s’exercent la solidarité et l’entraide ». 88% des Français, et une proportion identique d’électeurs de gauche, font de la famille « un atout pour la paix sociale et le vivre ensemble ».

Les sympathisants de gauche, dont un certain nombre hésitent à participer à la primaire des 22 et 29 janvier prochains, portent un regard sans concession sur la politique menée tout au long du quinquennat de François Hollande. Cela explique sans doute en partie les difficultés auxquelles il a dû faire face et qui l’ont conduit, fait exceptionnel, à renoncer à briguer un second mandat. Plus de 7 Français sur 10 (71%) considèrent que « la politique fiscale de ces dernières années pénalise fortement les familles » et ce sentiment est partagé par 61% d’électeurs de gauche et même 75% des partisans de Jean-Luc Mélenchon. De manière générale, « la réduction du budget de la politique familiale » est jugée comme une mauvaise chose par les 2/3 des Français et plus encore par les ¾ des électeurs du PS. Une écrasante majorité de Français (70%, et autant chez les électeurs de gauche) craint que « le seuil de revenu à partir duquel les allocations familiales sont réduites ne soit abaissé année après année ». Cet attachement à l’universalité des allocations familiales traduit aussi l’inquiétude sur les conséquences d’une politique anti-familiale en terme de démographie. Une majorité de Français (55%) estime que « la politique menée ces dernières années est de nature à conduire des couples à renoncer ou différer une nouvelle naissance. » Moins de bébés, c’est aussi une menace pour l’avenir de notre modèle social. Et les toutes dernières mesures du quinquennat comme la réforme du divorce passent mal, en particulier auprès des jeunes que les candidats à la primaire de la gauche cherchent tant à séduire : pour 58% des 18-24 ans, la nouvelle procédure de divorce « sans juge » va s’appliquer au détriment des plus démunis.

Thème cher à La Manif Pour Tous, la défense du droit des orphelins suscite une véritable adhésion à gauche. 70% des Français estiment que « l’Etat doit garantir à chaque orphelin le droit d’être adopté par un père et une mère adoptifs », et ils sont 74% parmi les sympathisants de gauche et même 84% chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012. « Il s’agit ni plus ni moins d’une remise en cause de la loi Taubira puisqu’elle inclue l’adoption pour les couples de même sexe. Cela revient à priver délibérément un enfant du droit à avoir un père et une mère » souligne Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, 75,2% des enfants vivent avec leur père et leur mère. On retrouve cette proportion chez les parents qui sont 72% à déclarer qu’ « ils pensent vivre toute leur vie avec le père ou la mère de leurs enfants. » Même tendance chez les sympathisants de gauche (72%) et plus encore chez ceux du Modem (79%). Catégorie la plus concernée, les 25-34 ans sont même 88% à faire ce pronostic. Bonne nouvelle : la famille fait toujours rêver !

« Les enseignements de ce sondage vont sans aucun doute donner des idées aux candidats de la primaire qui sont pour l’heure très frigides en terme de propositions pour la famille » analyse Ludovine de La Rochère. « Ces résultats traduisent un niveau d’attente en matière de politique de la famille extrêmement élevé de la part des sympathisants de gauche. Cette attente est souvent ignorée par les ténors politiques de gauche. Désormais, ils ont les cartes en main : ils ne pourront plus feindre un oubli dans leurs programmes. A n’en pas douter, les électeurs de la primaire de gauche seront attentifs aux propositions formulées dans la dernière ligne droite de la campagne, en particulier en matière de famille. » Et de conclure : « Les candidats devraient se souvenir qu’une campagne se gagne grâce à des marqueurs. Indéniablement, la famille est en un, comme l’attestent les 73% d’électeurs de gauche (72% pour l’ensemble des Français) qui se disent “plus proches des membres de leur famille que de leurs amis”. »

 

 

 

Contact presse : Héloïse
h.pamart@lamanifpourtous.fr
Tel : +33 (0)6 81 70 76 58
www.lamanifpourtous.fr   –  twitter.com/LaManifPourTous  –  facebook.com/LaManifPourTous

 

 

La Manif Pour Tous est un mouvement spontané, populaire et divers qui s’oppose à la PMA « sans père », à la GPA (mères porteuses), à la diffusion de l’idéologie de genre tout en condamnant toute forme d’homophobie. Née en octobre 2012 pour marquer le refus du peuple français de la loi Taubira dont elle demande toujours l’abrogation (sans rétroactivité), La Manif Pour Tous rassemble un nombre immense de Français conscient que le mariage Homme-Femme et la filiation Père-Mère-Enfant sont universels et fondateurs de la société et de son avenir.