Pascale Morinière – Marchons Enfants ! – 6 octobre 2019


Intervention de Pascale Morinière, présidente des Associations Familiales Catholiques (AFC), lors de la grande manifestation « Marchons Enfants ! » du 6 octobre 2019, organisée par plus de 20 associations partenaires, contre la PMA sans Père et la GPA.

Discours intégral

Seul le prononcé fait foi

Mes chers amis,

Merci de votre présence si nombreuse aujourd’hui !
Merci d’être venus de si loin pour certains,
Merci particulièrement aux Associations Familiales Catholiques de métropole et de l’Outre mer qui se sont mobilisées et qui ont répondu « présent » à notre appel !

Nous sommes là dans les rues de Paris pour être la voix des plus fragiles d’entre nous, des plus petits, des « sans-voix »,
de tous ceux aussi que le gouvernement appelle : “des amas de cellule”.

Non, Madame Buzyn, l’embryon ne se réduit pas à un « amas de cellule » !
Non, Madame Belloubet, nous ne voulons pas de votre « révolution de la filiation »
Non, Monsieur Touraine, les enfants ont bien droit à avoir un père !

Cette loi n’est pas une loi généreuse qui ouvrirait un droit pour les femmes.

Non, cette loi saperait tous nos liens familiaux !
Les femmes qui accouchent ne seraient plus automatiquement les mères.
L’enfant deviendrait un droit.
La médecine changerait de rôle pour répondre aux désirs.
La sécurité sociale serait mise à contribution pour les financer.
Les pères seraient considérés comme optionnels.
Et les parents seraient seulement les adultes, pour le moment au nombre de 2, auxquels les enfants seraient affiliés.
Nous, Associations familiales catholiques, ne voulons pas que ce « nouveau monde » nous soit imposé ! Comme beaucoup de Français, nous refusons que le pays des Droits de l’Homme devienne le pays du non-droit des enfants.

Cette loi que le gouvernement veut imposer à tout prix n’est ni BIO, ni ÉTHIQUE !
Cette loi est la loi du plus fort qui impose l’emprise de la technique sur nos corps, sur nos amours, sur nos enfants et sur nos vies.

Notre maison brûle, et l’écosystème fragile de la famille est menacé !

Il y a urgence à s’engager pour une vraie écologie intégrale !
Il y a urgence à prendre soin de l’écologie familiale !

Mes chers amis,
Tous ensemble, avec les 22 associations rassemblées dans le mouvement Marchons Enfants, nous adressons 4 demandes solennelles au Président de la République, Emmanuel Macron.
Nous lui demandons de :

  1. Etablir un moratoire sur ce projet de loi
  2. Faire aussi appliquer le « principe de précaution » à la procréation humaine
  3. Développer une véritable politique de la fécondité avec un grand plan de lutte contre l’infertilité
  4. Promouvoir l’abolition de la GPA et de toute marchandisation humaine dans le monde entier

Notre combat ne fait que commencer,
Nous reviendrons tant que nous ne serons pas entendus pour défendre l’intérêt supérieur de l’enfant, et pour crier : Liberté, égalité, paternité !