Chronique : « Urgence retraite : parents, participez à la consultation nationale ! »

C’est une des grandes réformes annoncées par Emmanuel Macron, celle des retraites. Elle « vise à créer un système universel dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le montant où il a été versé et quel que soit le statut de celui qui a cotisé ». Elle est pilotée par Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, un homme bien connu de ceux qui défendent la famille comme ancien président du CESE.

Avant son examen par les parlementaires en 2019, la réforme des retraites fait l’objet – comme pour les Etats généraux de la bioéthique – d’un processus participatif : une consultation citoyenne a été lancée il y a quelques semaines jusqu’en décembre 2018, ainsi que l’organisation de huit ateliers en régions.

Chaque Français est invité à donner son avis en ligne sur les constats et les propositions du Haut-Commissaire ainsi que ceux des citoyens autour de 11 thèmes dont voici les plus populaires : Quel système de retraite pour tous les actifs ? Prendre sa retraite : à quel âge et à quelles conditions ? Quels droits accorder aux conjoints en cas de décès ? Quelle prise en compte des enfants dans la retraite ? Il y est également débattu des questions suivantes : Comment améliorer l’acquisition de droits pour les plus jeunes ? Quelle solidarité pour les plus faibles revenus ? Comment donner plus de liberté dans les conditions de départ à la retraite ? etc.

Si la réforme des retraites est une nécessité face aux changements que rencontrent la société, notamment l’allongement de la durée de vie, les Français doivent être vigilants afin qu’elle ne se fasse pas au détriment des familles, et particulièrement celles de 3 enfants ou plus, parce qu’elles préparent les cotisations de demain et assurent l’équilibre de notre régime de retraite.

Parmi les enjeux, il y a le maintien de la majoration de la durée d’assurance retraite de deux ans par enfant élevé dont bénéficient les mères de famille, la majoration de 10 % de la pension de retraite dont bénéficient les retraités ayant élevé au moins trois enfants, l’assurance-vieillesse du parent au foyer, la réversion de la pension de retraite du conjoint décédé sur le conjoint survivant

Nous appelons donc tous les Français à participer activement aux débats en se rendant sur le site Internet https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/.

Nous reviendrons plus en détails sur les enjeux de cette réforme dans une chronique prochaine.

Lire toutes les chroniques