Chronique – Que reste-t-il d’éthique au CCNE ?

Dans notre dernière chronique, nous commentions les résultats d’un sondage Ifop publié ce week end. Ce dernier montre que l’opposition à la PMA sans père gagne du terrain : 82% des Français se déclarent opposés, soit près de 20 points de plus qu’en janvier dernier où ils étaient 64%. Nous montrions également que ce chiffre de 82% d’opposants à la PMA sans père est parfaitement cohérent avec les conclusions des Etats généraux de la bioéthique où plus de 80% des participants se sont prononcés en faveur d’un statu quo sur la loi qui encadre la PMA.

Mais le Pr Pierre-Henry Duée, président de la section technique du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a déclaré que « « Nous n’avons pas cherché à réaliser de sondage qui aurait pu donner des résultats comme ceux avancés par la Manif pour tous, mais plutôt à recueillir des arguments sur ces questions complexes ».

Quoiqu’en charge de la section technique du CCNE, le Professeur ne paraît pas connaître le site internet de consultation du CCNE ! Car le fait est que le comité consultatif avait bien appelé, sur son site de consultation en ligne, à voter « d’accord », « pas d’accord » ou « mitigé » sur les propositions soumises à la discussion. Il proposait aussi de poster des arguments dans la colonne « pour » ou « contre » et encore de liker ces arguments postés. Il suffit pour le voir de se rendre sur le site Internet des états généraux de la bioéthique.

En outre, compte-tenu du nombre immense de participants, dont le CCNE s’est lui-même félicité, cette consultation apporte une connaissance inédite de l’opinion publique française, bien plus approfondie qu’un simple sondage.

Et de fait, n’en déplaise au Pr Pierre-Henry Duée, les résultats de ces votes – dont le CCNE n’a pas dit un seul mot dans son rapport – l’opposition à la PMA sans père est massive – plus de 80% -, comme l’avaient d’ailleurs constaté Le Monde, La Croix, Le Figaro… au printemps dernier.

Décidément, s’il en vient même à mentir éhontément, que reste-t-il d’éthique au CCNE ?

 

Lire toutes les chroniques