Chronique – Les conclusions des états généraux de la bioéthique amplement confirmées

Les résultats d’un sondage Ifop publié ce week end montrent que l’opposition à la PMA sans père gagne du terrain : 82% des Français se déclarent opposés, soit près de 20 points de plus qu’en janvier dernier où ils étaient 64%.

De fait, les états généraux de la bioéthique ont attiré de nouveau l’attention des Français sur les enjeux d’une éventuelle extension de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes.

Et de fait, ce chiffre de 82% d’opposants à la PMA sans père est parfaitement cohérent avec les conclusions des Etats généraux de la bioéthique où plus de 80% des participants se sont exprimés dans le même sens.

Il faut également noter, dans ce sondage, que 83% des électeurs d’Emmanuel Macron à la présidentielle et 84% des sympathisants de La République En Marche sont favorables au fait de réserver la PMA aux couples homme/femme concernés par une pathologie de la fertilité médicalement constatée.

Le Pr Delfraissy, Président du CCNE, constatait publiquement à l’issue des états généraux de la bioéthique qu’ « il n’y a pas de consensus » sur la PMA. En réalité, il y a bien consensus, mais contre la PMA sans père !

 

Lire toutes les chroniques