L’Incorrect : LA PMA « SANS PÈRE » : UN BOULEVERSEMENT ANTHROPOLOGIQUE SANS PRÉCÉDENT

 

Actuel porte-parole du gouvernement Philippe II, Benjamin Griveaux milite pour offrir la possibilité aux femmes célibataires et aux couples de femmes de bénéficier de la technique de la procréation médicalement assistée. Pour l’heure, la population semble ne pas avoir encore pris la mesure des bouleversements inédits que contient cette future réforme. 


Pour mieux appréhender les changements actuels que connaît la notion de famille en Occident, il convient de se replonger deux siècles en arrière. Issue en partie du mariage civil et du libre choix du conjoint, la famille conjugale contemporaine a mis un terme au principe lignager. La généralisation de la famille dite « nucléaire égalitaire », centrée sur le couple et des enfants égaux en filiation, a été rendue possible par l’apparition brutale de phénomènes ayant totalement redéfinies les relations intrafamiliales et extrafamiliales : l’industrialisation, l’urbanisation et l’exode rural, la généralisation du salariat, puis la séparation des lieux de production économique des foyers. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la famille connut une autre révolution, dans le droit fil de la première. Si entre la fin du XVIIIème siècle et la première moitié du XXème, le couple s’était émancipé des ascendants et des relatifs, désormais les conjoints s’émanciperaient du couple. La femme, arrivée dans le monde du travail à partir de la Première Guerre mondiale, devint un individu autonome. Autrefois libérée de la tutelle de son père par son époux, elle était alors libérée de l’autorité de son époux par la société. (…)

Lire la suite ici

Source :
Gabriel Robin
https://lincorrect.org/la-pma-sans-pere-un-bouleversement-anthropologique-sans-precedent/