L’écho – Jacques Testart: « Rien ne s’oppose, rien ne résiste au transhumanisme »

Jacques Testart est le biologiste qui a permis la naissance du premier bébé éprouvette en France, en 1982, avec l’obstétricien René Frydman. Paradoxalement, il a très vite pris ses distances avec les dérives potentielles de la procréation médicalement assistée, en écrivant une trentaine d’ouvrages, dont  » De l’éprouvette au bébé spectacle « ,  » L’Œuf transparent « ,  » Le Vivant manipulé  » et dernièrement  » Au péril de l’humain, les promesses suicidaires des transhumanistes  » (avec Agnès Rousseau).

 

En tant que « père » français de la fécondation in vitro, votre opposition à la procréation médicalement assistée (PMA) et à la grossesse pour autrui (GPA) a surpris. Qu’est-ce qui a guidé votre évolution ?

Il y a deux raisons principales. D’une part, je suis contre l’exploitation du corps d’une femme. Je n’ai jamais vu une femme riche être mère porteuse pour une femme pauvre. C’est une réalité indéniable malgré tous les beaux récits auxquels on veut nous faire croire. Quant à la PMA « pour toutes », elle signale une perte d’autonomie. Dans l’histoire de l’humanité, l’insémination artificielle a toujours existé, sans jamais avoir été considérée comme un acte médical. Elle a été médicalisée pour donner aux médecins l’occasion d’élargir leur pouvoir et leurs revenus mais l’insémination artificielle est un acte d’une grande banalité. Introduire du sperme dans un vagin est possible avec une petite cuillère, une paille, ou n’importe quoi d’autre. Quand l’homme est infertile, un acte médical peut être justifié, mais s’il est fertile, quelques gouttes de sperme dans le vagin peuvent suffire. On se moque de nous en nous faisant croire que c’est un acte médical.

C’est donc ce mot « médical » qui pose souci ?

Au-delà de cette médicalisation, les lesbiennes qui ont recours à la PMA veulent surtout le confort de ne pas avoir à chercher un donneur, car c’est effectivement difficile.

 

Lire la suite ici

Source : 
Interview par Johann Harscoët
https://www.lecho.be/opinions/carte-blanche/jacques-testart-rien-ne-s-oppose-rien-ne-resiste-au-transhumanisme/10040826.html