Le Figaro – Mathieu Bock-Côté : «Oui à la “PMA pour tous” et non à la GPA ? L’exemple du Canada n’est pas rassurant»

CHRONIQUE – Le sociologue, figure de la vie intellectuelle québécoise, analyse les enjeux des lois de bioéthique annoncées en France à l’aune de la situation au Canada.

Il y a quelques jours, le député fédéral canadien Anthony Housefather annonçait son intention de déposer en mai à la Chambre des communes du Canada un projet de loi visant à décriminaliser la rémunération des mères porteuses. Il s’agissait, en d’autres mots, de faire de la gestation pour autrui (GPA) une activité commerciale comme une autre. Anthony Housefather n’est pas le député d’un parti marginal. Au contraire, il appartient à la majorité gouvernementale, celle du Parti libéral de Justin Trudeau. La proposition a été favorablement accueillie par plusieurs figures importantes du gouvernement d’Ottawa. Le premier ministre lui-même a soutenu que le débat était aujourd’hui nécessaire. On y verra plutôt un ballon d’essai pour tester l’opinion canadienne à propos d’une «avancée» qui semble inévitable à beaucoup.

Lire la suite, sur le site du Figaro (article abonnés)…