Généthique – La société ne peut pas dire, d’une part, que les femmes ne peuvent pas se passer d’enfant et, d’autre part, que les enfants peuvent se passer de père

Les auditions de la Mission d’information sur la révision de la loi relative à la bioéthique à l’Assemblée nationale se poursuivent. Mercredi 14 octobre, les députés ont entendu Ludovine de la Rochère, Albéric Dumont et Bruno Dary pour la Manif pour tousqui ont apporté leur contribution sur les questions de « PMA pour toutes ». Gènéthique reproduit le contenu de leur intervention.


Toutes les 40 secondes en moyenne, un bébé vient au monde en France. Même lorsqu’il naît d’un couple homme-femme uni au moment de la naissance, nul ne sait si quelques mois ou quelques années plus tard, il ne vivra pas, par exemple, avec un seul de ses parents ou l’un de ses parents et un autre conjoint, de sexe différent ou de même sexe.

Depuis toujours en effet, des enfants ont été élevés par leur mère seule ou par l’un de leur parent et un « beau-parent », ce qu’on appelle aujourd’hui des familles monoparentales, recomposée ou homoparentale.

Ce sont là des faits, qui n’ont rien de nouveau : une réalité, que nul ne peut contester.

 

La question qui nous est posée (…)

 

Lire la suite ici

Source : 
http://www.genethique.org/fr/la-societe-ne-peut-pas-dire-dune-part-que-les-femmes-ne-peuvent-pas-se-passer-denfant-et-dautre-part#.W9lsQHpKh25