Le Figaro : «Il y a un fort risque que l’ouverture de la PMA conduise à celle de la GPA»

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Le CCNE s’est prononcé en faveur de l’extension de la PMA à toutes les femmes. Jean-René Binet, professeur de droit et spécialiste des questions éthiques, analyse les conséquences législatives et sociétales d’une telle décision.


Jean-René Binet est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Rennes 1. Il a publié entre autres, Droit des personnes et de la famille, (2ème éd., Lextenso, novembre 2015) et La réforme de la loi bioéthique, LexisNexis, 2012, préfacé par Jean Leonetti).


FIGAROVOX.- Le CCNE a rendu son avis sur la PMA: il est favorable à l’extension de cette pratique aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Quelles sont les conséquences éthiques de cette décision?

Jean-René BINET.- Les conséquences d’un tel avis sont de plusieurs ordres. D’abord, d’un point de vue normatif, il est important de souligner que le CCNE n’a qu’un rôle consultatif. Il émet un avis qui ne lie en rien ni le législateur, ni le gouvernement, ni le Président de la République. C’est donc désormais à ces autorités qu’il revient de tirer les conséquences qu’elles souhaitent tirer de cet avis. Elles peuvent décider de le suivre, de ne pas le suivre, elles peuvent aussi éclairer leur opinion à d’autres sources.

LIRE LA SUITE ICI

Source : 
Par Eugénie Bastié – Publié le 28/06/2017 à 12h15
http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/28/31003-20170628ARTFIG00129-il-y-a-un-fort-risque-que-l-ouverture-de-la-pma-conduise-a-celle-de-la-gpa.php