Le Figaro – PMA : «La question anthropologique, écartée du sujet, s’imposera lors des cas pratiques»

TRIBUNE – En raison de la rareté des donneurs de gamètes, l’autorisation de la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes va conduire à des choix cornéliens et il faudra bien prendre parti, explique Jean-Éric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel.


Comme l’expose le Pr René Frydman au lendemain de la publication de l’avis du Comité consultatif national d’éthique sur l’accès des couples de femmes et des femmes seules à la procréation médicalement assistée (PMA), l’accord sur le principe – en l’espèce sur l’ouverture de la PMA – ne dispense pas d’une réflexion sur les modalités. Or, en pareille matière, nous dit le grand obstétricien, auquel nous devons le premier bébé français conçu in vitro, les modalités médicales, techniques, juridiques, sociologiques ou matérielles sont trop prégnantes pour négliger l’adage selon lequel «le diable se cache dans les détails». (…)

Lire la suite ici

Source : 
http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2018/11/02/31003-20181102ARTFIG00264-jean-eric-schoettl-la-question-anthropologique-ecartee-du-sujet-s-imposera-lors-des-cas-pratiques.php