« Papa, pourquoi y’en a qui disent qu’un père c’est pas important ? »

La Manif Pour Tous poursuit sa campagne d’information et de sensibilisation sur les enjeux humains de la PMA sans père et de la GPA.

J-7 avant l’ouverture des Etats Généraux de la Bioéthique.  Initialement prévue pour la fin 2017, suivant la circulaire du Ministère de la Santé du 27 novembre dernier, de contre-temps en reports, la conférence de presse d’ouverture se tiendra le 18 janvier 2018.

Au coeur des débats : la conception d’enfants souhaités, par certains adultes, orphelins dès avant leur conception. Comment ? Par l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes. Désormais, les enfants fabriqués pour ces personnes grâce à un don anonyme de sperme, auaient une mère, une mère adoptive, mais pas de père. Viendrait ensuite, dans un processus inévitable fondé sur l’égalité, la GPA pour les couples d’hommes, désireux, eux aussi d’avoir leur enfant, par l’entremise d’une mère porteuse, louée pour l’occasion.

Et l’enfant dans tout ça ? Grand oublié des discussions qui s’ouvrent et dans la continuité des précédentes campagnes d’affichage qui se sont déroulées depuis fin septembre, La Manif Pour Tous lui donne la parole eu travers de visuels de sensibilisation, dans les rues et sur les réseaux sociaux. Une campagne qui prend tout son sens à l’heure où l’on envisage de priver volontairement certains enfants de l’amour d’un père, ou d’une mère en cas de GPA.

Or, attachés aux droits de l’enfant, les Français le sont. 72% d’entre eux (selon une étude Opinion Way) considèrent que « l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère ». Membres du gouvernement, médias et une partie de la communauté scientifique se sont également émus d’une telle transformation civilisationnelle. On est loin du « large consensus », condition préalable à toute évolution, pour le Président de la République qui, à aucun endroit dans son programme présidentiel, n’abordait cette question hautement sensible. (Plus d’informations ici)

Déterminé à ne rien lâcher, le mouvement de La Manif Pour Tous s’impliquera pleinement dans les Etats Généraux de la bioéthique.