Mariage pour tous, le grand divorce : document le 30 janvier sur France 3.

Un documentaire d’une heure à découvrir le lundi 30 janvier à 22h30 sur France 3 : Mariage pour tous, le grand divorce. Un film d’Elsa Guiol et Laurent Portes.

L’adoption de la loi sur « le mariage pour tous » a entraîné plus de 400 jours de coups d’éclats, de coups bas, de procédures, d’invectives dont les échos résonnent encore. Chaque camp a connu des victoires et des déroutes. Des inconnues sont en quelques mois devenues des égéries, entraînant à leur suite des foules dont personne n’avait imaginé l’ampleur. De ce premier grand moment du quinquennat de François Hollande, la France est sortie profondément divisée.

Ce documentaire nous dévoile les stratégies politiques, raconte l’éclosion de la « Manif pour tous » et révèle le rôle joué par l’Eglise de France. Il nous fait aussi revivre une épopée parlementaire inédite et violente, un « grand divorce » qui a laissé des traces jusqu’à aujourd’hui.

 

Intervenants :
François Hollande : Président de la République.
Christiane Taubira : Garde des sceaux, Ministre de la Justice (mai 2012 –janvier 2016).
Jean-Marc Ayrault : Premier Ministre (mai 2012 –mars 2014).
Dominique Bertinotti : Ministre déléguée à la famille (mai 2012 –mars 2014).
Noël Mamère : Député de Gironde, Maire de Bègles.
Claude Bartolone : Président de l Assemblée Nationale.
Jean-François Copé : Député de Seine-et-Marne et Président de l’Ump au moment du vote de la loi.
Hervé Mariton : Député de la Drôme.
Henri Guaino : Député des Yvelines.
Frigide Barjot : Fondatrice de la Manif pour tous, elle est aujourd’hui présidente de l’Avenir pour tous.
Ludivine de La Rochère : Fondatrice de la Manif pour tous et Présidente aujourd’hui.
Axel Rockvam : Membre de la manif pour tous au moment du vote et Fondateur des Veilleurs.
Bernard Roman : Député du Nord de juin 1997 à juillet 2016. Responsable de la loi auprès du groupe Ps.
Monseigneur André Vingt-Trois : Cardinal, Archevêque de Paris.

Elsa Guiol et Laurent Portes ont réalisé une vingtaine d’entretiens, dont celui du Président de la République et de Christiane Taubira, des militants LGBT, mais aussi de celles qui sont à l’origine de cette contestation, comme Frigide Barjot ou Ludovine de la Rochère, inconnues du grand public bientôt égéries d’un mouvement catholique qui va démontrer sa puissance politique… Autour des paroles s’agrègent des archives incontournables, qui nous replongent dans l’époque. Chronique de cette année folle qui a vu, selon le mot de Christiane Taubira, deux « visions irréconciliables de la société »s’affronter, le documentaire retrace les moments qui ont conduit le pays à une déchirure profonde, de l’engagement n°31 du candidat Hollande au vote final de la loi.

Les auteurs montrent combien la majorité présidentielle de François Hollande n’avait pas pris la mesure de cette contestation, alors même qu’elle s’agrégeait dès le lendemain de sa victoire. La gauche, convaincue que la marche inéluctable du progrès allait emporter toutes les oppositions au texte, a sous-estimé les “noces” entre la contestation de rue et la droite parlementaire, défaite dans les urnes et en quête de revanche. A l’Assemblée nationale, la confrontation fut violente. Les archives du combat vibrant mené par Christiane Taubira dans l’hémicycle nous replongent dans les 137 heures d’un débat enflammé, outré parfois… Une lutte qui aura duré en première lecture 10 jours et 10 nuits quand le débat sur l’abolition de la peine de mort n’avait pris que deux jours… La grande réforme d’égalité rêvée par la gauche et promise par François Hollande a rouvert des blessures qu’on croyait cicatrisées.

Crédit photo © BROTHERFILMS.