Grenoble résiste et ouvre le dialogue avec les homosexuels

Le début des meetings en province s’est fait mardi 5 mars à Grenoble, avec l’équipe de la « Manif pour tous ». Frigide Barjot a insisté sur la nécessité d’un dialogue et du maintient du respect entre les partis.

 

 



Frigide Barjot et Xavier Bongibault interdits de Pathé, les manifestants se sont retrouvés à près de 600 sur le pavé de la Place de Verdun, au centre de Grenoble.


la VIDEO du meeting de Grenoble 
sur le dauphine.com


Aux côtés de Anne-Claude Girard, porte-parole du collectif des Adoptés pour l’Enfance et de Jean-Marc Veyron Lacroix, maire homosexuel membre du collectif Homovox, Frigide Barjot et Xavier Bongibault ont encore une fois témoigné de la volonté de débat qui anime le mouvement de la Manif Pour Tous depuis le 17 novembre 2012.


Des militants de la LGBT perturbant les interventions des portes-paroles, Frigide Barjot est descendue de scène pour inviter le jeune Cédric à venir s’exprimer sur scène, réaffirmant au passage que ce mouvement populaire et spontané combattait avec vigueur toute forme d’homophobie, contrairement aux accusations injustifiées, dont celle portée jusque par le rapporteur du projet de loi au Sénat, Jean-Pierre Michel.


Chacun ayant pu s’exprimer, la foule a entonné la Marseillaise puis les participants se sont quittés en se donnant rendez-vous sur les Champs Elysées.