Dépêche AFP Mésanger

Mariage gay: un maire réaffirme son refus,

soutenu par La Manif pour tous

 

MESANGER (France), 25 juin 2013 (AFP) – Le maire UMP de Mésanger (Loire-Atlantique), Jean-Yves Clouet, a réaffirmé mardi son refus de célébrer un mariage homosexuel, lors d’une conférence de presse conjointe organisée dans sa mairie avec deux responsables de La Manif pour tous, a constaté une journaliste de l’AFP. « Je refuse de faire des mariages de deux hommes ou de deux femmes », a déclaré M. Clouet, dans la salle du conseil municipal de la petite commune de Mésanger, qui est aussi la salle des mariages.

 

 

Il a néanmoins indiqué qu’il ne pourrait s’opposer à l’un ou l’une de ses adjoints s’il ou elle acceptait de marier un couple homosexuel. « C’est une affaire qui doit se décider entre le maire et ses adjoints d’abord, et après, entre le maire et le conseil municipal », a-t-il ajouté. Un couple d’hommes a fait sa demande pour pouvoir se marier à Mésanger mais, selon le maire, le dossier administratif n’est pas encore complet.

« Il est probable que le mariage qui a été demandé se fasse, mais moi, je ne le ferai pas, j’ai des convictions et je ne ferai pas ce genre de mariage, ça c’est certain », a-t-il martelé.

« Si en 2008 cette loi avait existé, je ne me serais pas présenté comme maire de la commune de Mésanger », a ajouté l’élu.

Le coordinateur national de La Manif pour tous, Alberic Dumont, assis à la droite du maire, avait fait le déplacement de Paris expressément pour médiatiser ce refus.

« La Manif pour tous va apporter son soutien à des maires comme M. Clouet à plusieurs niveaux: soutien populaire avec l’organisation de manifs et de rassemblements, mais aussi soutien financier, puisque ces maires et élus de la République s’exposent à des sanctions financières et, dans la mesure de nos pauvres moyens, nous ferons des appels à dons si nécessaire », a déclaré M. Dumont.

« Nous mettons en place aussi aujourd’hui un service juridique et administratif pour ces maires », a-t-il ajouté, réclamant pour eux une « liberté de conscience ».

Outre le maire du village d’Arcangues (Pyrénées-Atlantiques), dont le refus a également été médiatisé par La Manif pour tous, M. Dumont, qui était accompagné du responsable Grand Ouest de La Manif pour tous, Sébastien Pilard, assis à la gauche du maire, a affirmé qu’il était en contact avec une quinzaine d’autres édiles qui, pour le moment, n’ont pas encore rendu public leur refus.