Communiqué – Le mariage implique la filiation (réaction sur Nicolas Sarkozy dans #DPDA)

Fact checking LMPT #DPDA

  • Pas d’opposition crédible à la PMA « sans père » et la GPA sans revenir sur la loi Taubira
  • Revenir sur la loi Taubira ne veut pas dire « démarier » ou « désadopter » : il faut mettre fin à ce mythe, à ce piège dialectique et fantaisiste

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le mariage implique la filiation

Invité ce soir dans l’émission « Des Paroles et Des Actes », Nicolas Sarkozy a bien évidemment été interrogé sur les passages de son livre « La France pour la vie » relatif au mariage et à la filiation, la famille étant un marqueur des prochaines échéances électorales.

«Ça ne sert à rien de dire qu’on est contre la GPA et la PMA si on n’abroge pas la loi Taubira. » Ces propos tenus par Nicolas Sarkozy il y a 15 mois sont toujours d’actualité. Le Président des Républicains et candidat probable à la primaire de la droite et du centre a redit ce soir sa volonté de protéger la filiation, marquant un infléchissement, ou une précision, par rapport à son livre.

La Manif Pour Tous prend acte de cette détermination affichée et assumée de revenir sur les conséquences de la loi Taubira, en particulier la GPA. Cela implique de ne pas rester dans un statu quo législatif et de revenir, sans tabou ni passion, sur la loi autorisant le mariage et l’adoption pour les couples de personnes de même sexe.

La Manif Pour Tous dénonce une nouvelle fois le mythe du « démariage » savamment entretenu par le lobbt LGBT qui cherche par tous les moyens à éviter ou retarder l’inéluctable révision de la loi Taubira indispensable à la protection des droits de l’enfant. Aucun enfant ne doit être délibérément privé de son père ou de sa mère : « accepter plus longtemps le droit à l’enfant serait injuste, cruel et en outre politiquement et juridiquement intenable » selon Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

Suite à ce nouvel épisode et au report d’un rendez-vous prévu la semaine dernière, La Manif Pour Tous confirme la nécessité de s’entretenir avec Nicolas Sarkozy dans les plus brefs délais pour analyser la portée de ses propos tenus ce soir et sur la méthode nécessaire pour sécuriser la filiation Père-Mère-Enfant.